Accéder au contenu principal
France / Social

France: une semaine sociale chargée

Manifestation en France. Faute d'accord d'ici la fin de l'année le gouvernement fera voter une loi.
Manifestation en France. Faute d'accord d'ici la fin de l'année le gouvernement fera voter une loi. REUTERS/Jacky Naegelen
Texte par : RFI Suivre
1 min

Dans un climat politique tendu c'est, en France, une semaine sociale chargée qui commence avec la reprise des négociations patronat-syndicats. A l'ordre du jour, le sujet controversé des seuils sociaux et une rencontre avec le gouvernement sur les contreparties en emplois au pacte de responsabilité.

Publicité

Dès ce mardi 9 septembre, les syndicats et les organisations d'employeurs se retrouvent au Mouvement des entreprises de France (Medef) pour fixer les thèmes des négociations à venir, dont la réforme des seuils sociaux. Il s'agit des obligations légales et financières croissantes qui s'imposent aux entreprises lorsqu'elles passent à 10, 20 ou 50 salariés et qui constitueraient de l'avis du gouvernement et du patronat des freins à l'embauche.

Contestation syndicale

Ce que les syndicats contestent. Faute d'accord entre les partenaires sociaux sur ce point d'ici la fin de l'année, le gouvernement fera voter une loi. Le lendemain, mercredi, les représentants des employeurs et des salariés de 50 branches professionnelles seront réunis par le ministre du Travail, François Rebsamen. Ils feront le bilan des engagements pris par les entreprises en matière d'emploi et d'investissement en contrepartie aux allégements de charges consenties par le gouvernement jusqu'en 2017.

Peu d'accords

Jusqu'ici peu de branches ont signé des accords, à l'exception de la chimie et de la plasturgie, mais, selon le Medef, une vingtaine de branches d'activité devraient conclure un accord d'ici la fin octobre.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.