Accéder au contenu principal
France / Irak

Le groupe EI appelle au meurtre de Français et d'Américains

Un membre de l'Etat islamique d'Irak et du Levant (EIIL, devenu EI), à Mossoul en août 2013.
Un membre de l'Etat islamique d'Irak et du Levant (EIIL, devenu EI), à Mossoul en août 2013. AFP PHOTO / YOUTUBE
Texte par : RFI Suivre
2 mn

L’organisation de l’Etat islamique appelle à tuer les Français et les Américains. L’objectif est de punir Paris et Washington qui mènent actuellement des raids en Irak. Dans un message audio diffusé sur internet, le porte-parole du groupe terroriste exige le ralliement des musulmans du monde entier et leur demande de passer à l’action le plus rapidement possible.

Publicité

Abou Mohamed al-Adnani porte-parole de l’organisation Etat islamique commence d’abord par se justifier. Il présente cette nouvelle campagne terroriste comme de la légitime défense.

« Leurs avions ne font pas la différence entre civils et combattants en Irak, explique-t-il. Alors il faut tuer les Occidentaux en général, et cibler particulièrement les Américains et surtout les méchants et impures Français. »

Abou Mohamed al-Adnani poursuit son discours en donnant des détails sur la procédure à suivre. Il incite donc à poser des bombes dans les lieux publics en France et aux Etats-Unis. Ceux qui répondent à son appel peuvent également tuer à l’aide d’armes automatiques ou d’armes blanches.

Ses sympathisants qui n’auraient pas cet arsenal à leur disposition peuvent toujours écraser les gens dans la rue avec leur voiture, les pousser du haut d’une falaise ou encore les empoisonner. « Leur vie n’a pas plus de valeur que celle d’un chien », affirme-t-il dans son message en forme de prêche.

Le porte-parole du groupe terroriste ne s’arrête pas là. Son projet comporte plusieurs volets. « Ceux qui ne pourraient pas tuer pour une raison ou une autre, dit-il, doivent endommager les cultures, incendier les maisons, les commerces ou encore mettre le feu aux voitures des mécréants. » Et enfin, le minimum à faire serait de leur cracher au visage.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.