France

Rassemblement en hommage à Hervé Gourdel devant la mosquée de Paris

Dalil Boubakeur, le président du Conseil français du culte musulman, prononce un discours, entouré de représentants religieux et politiques devant la Mosquée de Paris, le 26 septembre 2014.
Dalil Boubakeur, le président du Conseil français du culte musulman, prononce un discours, entouré de représentants religieux et politiques devant la Mosquée de Paris, le 26 septembre 2014. AFP / Dominique FAGET

Vendredi 26 septembre, les drapeaux étaient en berne et la communauté musulmane unie pour rendre hommage à l'otage français assassiné en Algérie, Hervé Gourdel. A Paris, un rassemblement avait lieu face à la Grande Mosquée, à l'appel du Conseil français du culte musulman.

Publicité

Face à la Grande Mosquée, ils sont quelques centaines, ce vendredi après-midi, à manifester leur indignation. On pouvait voir des portraits d'Hervé Gourdel et entendre des cris pour dénoncer « l'horreur barbare et sanguinaire des terroristes ».

Des pancartes reprennent aussi le slogan « Pas en mon nom » né sur les réseaux sociaux. « Pour moi, c'était important de montrer qu'en tant que musulman, en tant que Français, en tant qu'être humain, je condamnais ce qui s'est passé en Algérie, dit un manifestant. En fait, on veut vraiment éviter que les gens fassent l'amalgame entre musulmans, islamistes et terroristes. » Un autre manifestant confirme cette volonté : « On est là pour rendre hommage à Hervé. On ne laissera pas salir notre Islam. »

« Halte à la barbarie, halte au terrorisme »

Sur les marches de la mosquée, des représentants des communauté chrétienne et juive, et des responsables politiques de gauche, comme de droite, offrent une image d'unité nationale.

Dalil Boubakeur, le président du Conseil français du culte musulman, est à l'origine de cet appel. « Nous voulons tous et toutes, ensemble, témoigner ici de notre volonté de rejet de ces exactions ignobles, criminelles. Et dire tout haut et fort : halte à la barbarie, halte au terrorisme », souligne-t-il.

Cet appel n'a pourtant pas fait l'unanimité parmi 5 millions de croyants en France. Le Collectif contre l'islamophobie en France estime que l'on culpabilise ainsi les musulmans pour des actes dont ils ne sont pas coupables.

Des manifestants présents devant la mosquée de Paris tiennent d'ailleurs à rappeler ce qu'est l'Islam pour eux.

La religion musulmane est une religion de paix, de respect et d’amour

Ecoutez-les :

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail