Accéder au contenu principal
Manif Pour Tous / GPA

Manuel Valls: «La GPA est et sera interdite en France»

Le Premier ministre Manuel Valls a souhaité rassurer les militants anti GPA et se positionner après les déclarations de la droite sur ce sujet sensible.
Le Premier ministre Manuel Valls a souhaité rassurer les militants anti GPA et se positionner après les déclarations de la droite sur ce sujet sensible. REUTERS/Philippe Wojazer/Files
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Après l'adoption du mariage homosexuel, les militants de la «Manif pour tous» vont défiler ce dimanche pour protester notamment contre la GPA (gestation pour autrui). Une question sensible dont se sont emparés les leaders de la droite, Nicolas Sarkozy en tête, et sur laquelle Manuel Valls a été amené à trancher lors d'une interview jeudi.

Publicité

La gestation pour autrui, la GPA, « est et sera interdite en France ». Dans une interview au quotidien La Croix, Manuel Valls tente de couper court au débat et de rassurer ceux qui dans la « Manif pour tous » ont fait de cette question leur nouveau cheval de bataille contre le gouvernement.

Quitte à s'attirer les foudres, à gauche, de ceux qui militent pour la légalisation de la GPA, le Premier ministre se positionne ainsi : « La France est opposée à la légalisation de la GPA. Une pratique intolérable de marchandisation du corps des femmes ». Un ton ferme pour un sujet sensible qui provoque la controverse dans la société.

Manuel Valls n’a pas l’intention de laisser à la droite un angle d'attaque sur cette thématique. A peine revenu sur la scène politique, Nicolas Sarkozy s’est déjà emparé de la question et a pris position en proposant d'interdire la GPA dans la Constitution.

Sans aller jusqu'à évoquer un verrou constitutionnel, Alain Juppé, son principal rival à l'UMP, a manifesté lui aussi son opposition à la GPA. A droite, pour éviter de rouvrir le débat sur le mariage pour tous, et malgré les sollicitations d'une partie de l'électorat, les candidats potentiels à la présidentielle de 2017 ont bien compris qu'ils devaient au minimum donner des garanties sur l'interdiction de la GPA.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.