France

La Manif pour tous va tenter un nouveau coup de force

La «Manif pour tous» version 2014, à Paris, le 2 février 2014.
La «Manif pour tous» version 2014, à Paris, le 2 février 2014. REUTERS/Benoit Tessier

Ce dimanche, une nouvelle manifestation anti-mariage homosexuel se tient à l'appel du collectif la Manif pour tous, huit mois après le dernier défilé qui avait réuni 100 000 personnes selon la police. Dans le viseur des manifestants notamment : la GPA, dont Manuel Valls a rappelé pourtant qu'elle est et restera interdite en France.

Publicité

Le mariage entre personnes du même sexe a beau être légal depuis un an et demi maintenant, ses détracteurs n’entendent pas rendre les armes. Et, s’ils s’opposent toujours à ce type d’union, ils se disent bien plus inquiets par une possible ouverture, selon eux, de la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples homosexuels, et l’autorisation de la gestation pour autrui (GPA), c’est-à-dire l’appel à des mères porteuses.

Huit mois après le dernier rassemblement, les organisateurs de la Manif pour tous croient à un nouveau coup de force. « Nous nous attendons à une mobilisation importante, explique Ludovine de la Rochère, la présidente de la Manif pour tous, au micro de RFI. Une manifestation réussie c’est deux choses : c’est une manifestation d’ampleur et c’est aussi une manifestation qui se déroule telle que nous le souhaitons, c'est-à-dire de manière paisible, de manière sereine, de manière calme. Nous attendons beaucoup de familles, nous attendons des personnes de tous les âges. »

« Le principal enjeu, c’est le retrait de la circulaire Taubira, poursuit l’égérie des anti-mariage gay. C’est un engagement fort, marqué et ferme sur la pratique des mères porteuses qui donc asservit la femme, qui est réduite à son utérus, et fait de l’enfant l’objet d’un contrat, payant. Il y a également la question de la PMA pour les couples de femmes. »

Contre-manifestation

Face à cette mobilisation, essentiellement composée de catholiques conservateurs, la riposte s'organise du côté des associations de défense des minorités sexuelles. Le mouvement citoyen All out donne ainsi rendez-vous ce dimanche à Paris, place de la République, pour célébrer la « multiformité des familles ».

« Ce que l’on veut faire dimanche place de la République, c’est rassembler toutes les familles, […] pour montrer leur diversité et leur richesse, détaille Guillaume Bonnet, le directeur de campagne d'All out sur RFI. Alors on appelle les familles homoparentales, hétéroparentales, recomposées, divorcées… »

All out demande avant tout les mêmes droits pour toutes ces familles, car « c’est une évidence, ce qui lie, ce qui unit toutes ces familles différentes, c’est tout simplement l’amour ». Pour Guillaume Bonnet, « l’idée est de mettre des visages sur ces Français, Françaises, ces enfants, ces familles contre qui les "anti" vont défiler [ce] dimanche. »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail