Accéder au contenu principal
France / Serbie

Manuel Valls, VRP de la France en Serbie

Les Premiers ministres serbes et français (G) ont signé une déclaration d’intention pour le chantier du métro de Belgrade et celui de l’aéroport de la ville, jeudi 6 novembre 2014.
Les Premiers ministres serbes et français (G) ont signé une déclaration d’intention pour le chantier du métro de Belgrade et celui de l’aéroport de la ville, jeudi 6 novembre 2014. AFP PHOTO / ANDREJ ISAKOVIC
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Manuel Valls effectue une visite de 24 heures en Serbie. Ce déplacement, le premier d’un dirigeant français depuis 2001, vise avant tout à dynamiser les relations économiques de la France avec ce pays dont Paris soutient la candidature à l’adhésion à l’Union européenne. Pour le Premier ministre français, la Serbie, pays stratégique des Balkans, trop longtemps délaissé, a vocation à devenir un partenaire de premier plan.

Publicité

Avec notre correspondante à Belgrade, Valérie Gas

Les signatures avec son homologue serbe Aleksandar Vučić, de déclaration d’intention pour le chantier du métro de Belgrade et celui de l’aéroport de la ville, deux partenariats dans différents domaines comme celui de l’énergie, c’est par cela que la visite de Manuel Valls en Serbie a débuté, ce jeudi 6 novembre 2014.

Une visite dont l’un des objectifs prioritaires est, pour le Premier ministre français, de développer les relations économiques et commerciales entre les deux pays : « La présence économique de la France en Serbie n’est pas à la hauteur de notre partenariat politique. C’est la raison pour laquelle je suis venu, accompagné de nombreux chefs d’entreprise français, qui sont venus pour investir en Serbie ».

Plus de trente dirigeants de groupes français l’accompagnent

Investir en Serbie, une priorité pour la France qui n’est que le dixième investisseur dans le pays, loin derrière l’Allemagne, une situation que Manuel Valls espère changer.

Pour la première fois depuis son accession à Matignon, le Premier ministre a demandé à une délégation de chefs d’entreprise, plus de trente dirigeants de grands groupes, mais aussi de PME, de l’accompagner dans ce déplacement, une initiative particulièrement appréciée par les autorités serbes.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.