Accéder au contenu principal
Primaire PS

Primaire au PS: le porte-parole du gouvernement recadre les ministres

Le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll à l'Elysée, Paris, le 20 novembre 2014.
Le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll à l'Elysée, Paris, le 20 novembre 2014. AFP PHOTO BERTRAND GUAY
Texte par : RFI Suivre
1 mn

Le secrétaire d’Etat à la réforme de l’Etat Thierry Mandon a jugé mardi dernier « indispensable » une primaire à gauche et « la plus large possible » en vue de l’élection présidentielle de 2017. Le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, a réagi ce jeudi 20 novembre à ces déclarations. L’enjeu est d’éviter d’affaiblir François Hollande.

Publicité

En se prononçant pour la tenue d’une primaire à gauche en 2017, Thierry Mandon a jeté un pavé dans la mare. C’est la première fois qu’un ministre ose franchir le pas. Une initiative qui a fortement déplu à l’Elysée, comme l’a laissé entendre ce matin le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll  :

« Chacun doit être à sa place et le temps n’est pas venu d’aller discuter de ce qui pourrait se passer en 2016 ou 2017. Il y a un débat qui est engagé au Parti socialiste. Au gouvernement, il faut surtout qu’on soit en capacité de parler de l’action du gouvernement et c’est ce qui aujourd’hui doit concentrer les prises de position ou les expressions publiques des ministres. »

En Conseil des ministres, François Hollande a donc recadré les choses. Pas question de laisser s’installer ce débat sur la primaire au sein du gouvernement, surtout à l’heure où certaines personnalités de gauche comme Benoit Hamon s’y déclarent favorable. Un débat sur ce sujet ne ferait qu’affaiblir un peu plus le chef de l’Etat, il n’apparaitrait plus comme le candidat incontournable pour la prochaine présidentielle.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.