Accéder au contenu principal
France/Politique

Comité central du FN: Marion Maréchal-Le Pen loin devant

La députée Marion Maréchal-Le Pen (c) au congrès du FN, à Lyon, le 29 novembre 2014.
La députée Marion Maréchal-Le Pen (c) au congrès du FN, à Lyon, le 29 novembre 2014. REUTERS/Robert Pratta
Texte par : RFI Suivre
2 min

Marine Le Pen devrait être réélue présidente du Front national dimanche 30 novembre à l'occasion du 15e congrès du Front national. Ce congrès est également l'occasion pour la formation d'extrême droite de se préparer pour la présidentielle de 2017. Le FN renouvelle son appareil, avec l'élection du comité central, le parlement du parti. Marion Maréchal-Le Pen arrive en tête de ces votes internes : plus de 80 % des militants ont voté pour elle.

Publicité

Avec notre envoyé spécial à Lyon, Pierre Firtion

Si Marion Maréchal-Le Pen ne commente pas vraiment pour l’instant ce résultat, son entourage se frotte déjà les mains. Plus de 80 % des militants ont voté pour elle à l’élection du comité central, la plaçant ainsi en tête. Une victoire pour la jeune députée qui a toutefois fait savoir à Marine Le Pen qu’elle ne souhaitait pas prendre du poids au sein du parti. « Marion a beaucoup de travail comme députée. Elle a aussi la responsabilité d’un très beau département. Elle n’a donc pas souhaité avoir de responsabilités exécutives, c’est-à-dire entrer au bureau exécutif », a ainsi annoncé Marine Le Pen.

La présidente du FN a également salué « l’excellent résultat » de Florian Philippot. Son bras droit n’est pourtant arrivé qu’en quatrième position de ce scrutin interne, derrière Louis Alliot et Steeve Briois. Un vrai revers que le député européen a tenté de minimiser. « C’est une élection interne qui est donc motivée par des ressorts et des mécaniques internes. L’ancienneté joue. Moi, je suis beaucoup plus récent. Malgré tout, je suis quand même quatrième, j’ai quand même 7 adhérents sur 10 qui ont voté pour moi. Alors c’est vrai, 7,5 sur 10 ont voté pour Louis, 8 sur 10 pour Marion. Ce n’est pas une différence considérable. Je n’ai pas ce coup de pouce de m’appeler Le Pen non plus, qui reste indéniablement un coup de pouce », a avancé le vice-président à la stratégie du parti.

Marion Maréchal-Le Pen et Florian Philippot sont sur deux lignes politiques différentes. La première défend des positions plus conservatrices et identitaires que le second. Ce dernier est d’ailleurs perçu par certains comme trop à gauche. Quoi qu’il en soit, malgré ce score décevant, son rôle-clé au sein de l’appareil ne sera pas remis en cause : Florian Philippot restera aux côtés de Marine Le Pen à définir la stratégie du parti.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.