Accéder au contenu principal

Tour Montparnasse: de l'amiante jusque dans ses gaines

Construite entre 1969 et 1972, la tour Montparnasse, à Paris, culmine à 231 mètres.
Construite entre 1969 et 1972, la tour Montparnasse, à Paris, culmine à 231 mètres. Bruce Yuanyue Bi/Lonely Planet images/Getty images
Texte par : RFI Suivre
1 min

La tour Montparnasse, la plus haute tour de Paris, pourrait être évacuée pour une durée indéterminée. Un rapport technique, révélé par le journal Le Figaro, a répertorié les matériaux de l'immeuble qui contiennent de l'amiante. Les gaines de désenfumage de la tour en seraient remplies.

Publicité

Le document a fait l'effet d'une bombe chez les copropriétaires de la plus haute tour de la capitale française. En novembre dernier, le syndic de copropriété a reçu un rapport technique répertoriant les éléments du bâtiment contenant la fameuse fibre isolante - dont on savait déjà qu'elle était présente dans le bâtiment. Cette fibre est hautement cancérigéne et désormais bannie.

Or surprise : de l'amiante, les experts en ont trouvé en quantité dans les gaines de désenfumage de la tour, là où souffle l'air distribué dans le bâtiment. Personne ne s'en doutait. La pollution toucherait donc tous les étages et elle serait permanente. Par conséquent, l'évacuation pourrait vite s'imposer.

Un problème cependant : 5000 salariés travaillent dans la tour. Il semble impossible de réaliser les travaux de désamiantage en leur présence, car lors des travaux de construction, l'amiante a été déposée avant la pose des cloisons et des murs.

Désamianter la tour Montparnasse équivaudrait donc à la désosser pour une longue période, de quoi alimenter le moulin des nombreux opposants à l'édification de grattes-ciels à Paris.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.