Accéder au contenu principal
France

France: peines de prison pour un groupe de jihadistes de banlieue

L'un des jihadistes de groupe de L'Haÿ-les-Roses aurait été tué dans l'attaque de l'aéroport de Tombouctou en mars 2013.
L'un des jihadistes de groupe de L'Haÿ-les-Roses aurait été tué dans l'attaque de l'aéroport de Tombouctou en mars 2013. REUTERS/Arnaud Roine/ECPAD/Handout

Ils étaient soupçonnés d'avoir créé une cellule jihadiste. Six hommes qui avaient formé un groupe à l'Haÿ-les-Roses, en banlieue parisienne, ont été jugés pour avoir projeté de rejoindre des groupes extrémistes combattants au Mali. Ils ont été condamnés, vendredi, à des peines allant jusqu'à neuf ans de prison. Les condamnations prononcées par le tribunal correctionnel de Paris sont inférieures à ce qu'avait demandé le parquet.

Publicité

Les prévenus faisaient partie d'un groupe de six amis partageant les mêmes idées islamistes radicales. Ils se rassemblaient autour d'un mot d'ordre, la « hijra », qui signifie l'émigration vers un pays où règne la charia. Mais pour la représentante du parquet il s'agissait bel et bien d'un projet de jihad.

Le groupe aurait, entre autres, aidé Cédric Lobo, un animateur de la mairie de Paris de 29 ans, à rejoindre le Mali. Ce dernier avait été interpellé au Niger en 2012 en possession de 88kgs de vivres et matériel, notamment des armes blanches, destinés aux jihadistes. Il a été condamné vendredi à 6 ans de prison.

Quant au chef de ce groupe, il a écopé de cinq ans de prison. Mais il a déjà purgé un an de détention provisoire et a pu repartir libre du tribunal grâce à une peine aménageable. Une façon de l'éloigner de la détention où il pourrait en sa qualité de prêcheur d'un islam radical représenter un véritable danger.

La peine la plus lourde, neuf ans de prison, est une peine posthume. Elle a été prononcée contre un jeune homme que l'on pense être mort en 2013 au Mali. Il aurait fait partie du groupe jihadiste qui avait attaqué l'aéroport de Tombouctou. Les autres membres du groupe ont été condamnés à des peines plus légères et des mises à l'épreuve.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.