Accéder au contenu principal
France

France: Georges Tron renvoyé devant les assises pour viols

Le procès de l'ancien secrétaire d'Etat à la Fonction publique Georges Tron a été renvoyé devant les assises.
Le procès de l'ancien secrétaire d'Etat à la Fonction publique Georges Tron a été renvoyé devant les assises. AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En France, l'ex-secrétaire d'Etat à la Fonction publique Georges Tron (UMP), a été renvoyé ce lundi devant les assises de l'Essonne. Il sera jugé dans les prochains mois pour viols et agressions sexuelles à l'encontre de deux anciennes employées municipales de la ville de Draveil dont il était le maire.

Publicité

Georges Tron pensait en avoir fini avec la justice, c'était sans compter l'obstination de ses accusatrices. L'an dernier, à l'issue de l'enquête, il avait pourtant bénéficié d'un non-lieu, les magistrats estimant que les preuves n'étaient pas suffisantes. Mais les deux ex-employées de la ville de Draveil, qui l'accusent de viols et d'agressions sexuelles, ont finalement obtenu gain de cause devant la cour d'appel de Paris.

Il y aura donc un procès devant les assises de l'Essonne, et Georges Tron devra s'expliquer pour son goût immodéré pour les pieds. Car ce spécialiste du massage thérapeutique de la voute plantaire est soupçonné d'avoir agressé les plaignantes sous couvert de réflexologie.

Pas seul sur le banc des accusés

Et l'ancien maire ne sera pas seul sur le banc des accusés. Brigitte Gruel, son ancienne adjointe à la culture est également poursuivie pour les mêmes faits. Georges Tron, s'il a reconnu durant l'instruction avoir caressé les pieds des deux femmes, a cependant toujours clamé son innocence, se défendant d'avoir eu des relations ou même des intentions sexuelles.

Il assure aujourd'hui qu'il va se pourvoir en cassation contre cet arrêt de la cour d'appel de Paris, qui lui vaut donc de comparaitre bientôt devant une cour d'assises.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.