France

Hollande à Boulogne-sur-Mer: l'économie au service de la cité

François Hollande en déplacement dans le Pas-de-Calais, avec Frédéric Cuvillier, maire de Boulogne-sur-Mer.
François Hollande en déplacement dans le Pas-de-Calais, avec Frédéric Cuvillier, maire de Boulogne-sur-Mer. AFP PHOTO /PHILIPPE HUGUEN

Le président français François Hollande s'est déplacé ce mardi dans le nord de la France à Boulogne-sur-Mer, pour parler politique de la ville. L'Etat vient de choisir 200 nouveaux quartiers prioritaires qui vont être rénovés et le président a choisi de se rendre dans l'un d'entre eux.

Publicité

Le quartier Triennal à Boulogne-sur-Mer est emblématique. Il cumule de nombreux handicaps. La moitié de la population gagne moins de 5 000 € par an, le taux de chômage frôle les 50% et les barres d’immeubles sont dans un état extrêmement délabré. Alors que dans les années 1960, comme le rappelait ce mardi François Hollande, on expliquait qu’ « ici c’était l’avenir ».

Deux cents quartiers dans toute la France vont être rénovés. Cent milliards d’euros sont mobilisés par l’Etat et permettront de lever 20 milliards au total. Mais la rénovation, « ça ne suffit pas » : c’est aussi le sens du déplacement de François Hollande. Il veut montrer que la République se mobilise pour ses quartiers, et qu'il n’y a pas que les bâtiments, il y a aussi les services publics, l’école, la cohésion sociale, le développement économique.

« L’Economie doit être au service de la cité », a dit François Hollande, lui qui a beaucoup parlé d’économie depuis deux ans. Dans ce cas, les choses vont changer, on l’a compris, après son grand discours sur l’immigration lundi, la politique de la ville ce mardi, François Hollande se recentre sur des thématiques de gauche.

Il l’a dit à son arrivée à Boulogne-sur-Mer : « Tout le quinquennat doit être organisé autour de l’égalité ». Un rappel sans doute nécessaire pour des électeurs déboussolés : François Hollande le sait bien, ici, dans le Pas de Calais, sur des terres historiquement à gauche, c’est aujourd’hui le Front national qui a le vent en poupe.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail