Accéder au contenu principal
France

2014: une année très mouvementée à l'UMP

Le retour de Nicolas Sarkozy à la tête de l'UMP n'a pas été le triomphe escompté.
Le retour de Nicolas Sarkozy à la tête de l'UMP n'a pas été le triomphe escompté. EUTERS/Ian Langsdon/Pool

Le retour de Nicolas Sarkozy, l’avènement d’Alain Juppé ou encore l’affaire Bygmalion furent quelques-uns des temps forts qui ont marqué l’année 2014 de l’UMP. Retour sur douze mois très mouvementés au sein d’un parti en recherche de sérénité.

Publicité

D'abord un chiffre à retenir : 64,5 %, le score avec lequel Nicolas Sarkozy a été élu, fin novembre, à la présidence de l’UMP, un score très en deça de celui de 2004. La faute a une campagne interne en partie ratée et aussi à un Bruno Le Maire qui aura réussi à capter un électorat lassé par les divisions internes et les affaires.

En réalité, Bygmalion est encore dans toutes les têtes et si Nicolas Sarkozy est de retour, c’est précisément en raison de cette affaire-là. Cette affaire Bygmalion a non seulement provoqué la démission en juin du président de l’UMP, Jean-François Copé, elle pourrait, à terme, venir gêner l’ancien président. En cause : les sommes dépensées lors de la campagne présidentielle de 2012.

Alain Juppé, lui, est bien loin de tout ces tracas. En cette année 2014, sa cote de popularité n’a cessé de grimper. Résultat, l’homme politique préféré des Français a annoncé en plein été sa candidature pour la primaire de 2016, primaire qui désignera le candidat de la droite et du centre à la présidentielle de 2017. Le maire de Bordeaux a ainsi contraint Nicolas Sarkozy à en accepter le principe.

Par ailleurs, le match Sarkozy-Juppé marginalise François Fillon qui est au plus bas dans les sondages. Lâché par certains soutiens, l’ancien Premier ministre est dans l’œil du cyclone en cette fin d’année, accusé d’avoir tenté de faire accélérer une procédure pour empêcher le retour de son rival, Nicolas Sarkozy. En 2015, les affaires judiciaires viendront-elles justement déstabiliser l’ex-président ? Premiers éléments de réponse d’ici quelques semaines.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.