France / Arabie Saoudite / Liban / EI

Le Drian en Arabie Saoudite pour évoquer la livraison d'armes au Liban

Le ministre français de la Défense Jean6Yves Le Drian (g) a été reçu à Riyad par le prince héritier Salman bin Abdel Aziz al-Saud, le 4 janvier 2015.
Le ministre français de la Défense Jean6Yves Le Drian (g) a été reçu à Riyad par le prince héritier Salman bin Abdel Aziz al-Saud, le 4 janvier 2015.

Jean-Yves le Drian était à Riyad pour une visite « éclair » ce dimanche. Le ministre français de la Défense était en Arabie saoudite pour évoquer un certain nombre de sujets dans le cadre de la coopération entre les deux pays dont le contrat de la modernisation de l’armée libanaise.

Publicité

Avec notre correspondante à Riyad, Clarence Rodriguez

Jean-Yves Le Drian a rencontré son homologue saoudien, le prince héritier Salman bin Abdel Aziz. Les deux hommes ont finalisé la signature du contrat de 3 milliards de dollars qui vise à moderniser l’armée libanaise en proie aux combattants de l'organisation Etat islamique.

Sachant que le 4 novembre dernier, à la demande expresse du roi Abdallah souffrant actuellement d’une pneumonie, le contrat avait déjà été signé par le ministre saoudien des Finances, et le responsable français de la société ODAS chargée de l’exportation de matériel militaire en Arabie saoudite.

Si le roi Abdallah a diligenté la signature de ce contrat, c’est parce que Téhéran, qui soutient le Hezbollah libanais, avait proposé à Beyrouth un don de 1 milliard de dollars pour s’équiper militairement.

La France s’engage donc à fournir aux forces armées libanaises des équipements neufs et sophistiqués tels que des radars, des drones de surveillance, des véhicules blindés et légers, des hélicoptères Gazelle et des hélicoptères Puma pour le transport des troupes. 

Précisons que sur les 3 milliards de dollars 2,1 milliards sont consacrés à l’achat de matériel et 900 millions à l’entretien et à la formation durant les 10 prochaines années. Les premières livraisons d’armes au Liban devraient intervenir dans le courant de ce trimestre.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail