Accéder au contenu principal
Allemagne

Caricatures de Charlie: un journal allemand victime d’agression

Le journal Hamburger Morgenpost, qui avait publié des caricatures de Charlie Hebdo jeudi en soutien à l'hebdomadaire français, a été victime d'une agression dans la nuit de samedi à dimanche.
Le journal Hamburger Morgenpost, qui avait publié des caricatures de Charlie Hebdo jeudi en soutien à l'hebdomadaire français, a été victime d'une agression dans la nuit de samedi à dimanche. AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Un incendie d'origine criminelle s'est déclaré au siège d'un journal de Hambourg, le Hamburger Morgenpost dans la nuit de samedi à dimanche. Il a publié jeudi dernier des caricatures de Charlie Hebdo en soutien à l'hebdomadaire français frappé mercredi par un attentat qui a décimé sa rédaction. Aucun lien n'a été établi entre l'agression et la publication des caricatures mais les autres journaux allemands ont été placés sous protection.

Publicité

avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

« Autant de liberté doit être possible » Ce titre s’affichait jeudi matin à la Une du quotidien populaire de Hambourg « Hamburger Morgenpost » à côté de trois caricatures qu’avait publiées Charlie Hebdo.

On ignore pour l’instant si l’attaque contre le journal la nuit dernière est liée à cette publication. Vers deux heures du matin, des pierres puis un engin incendiaire ont été jetés par une fenêtre dans une cour intérieure du bâtiment abritant le quotidien.

Le feu qui a pris dans deux pièces contenant des archives a pu être maîtrisé rapidement. Deux individus suspects ont été arrêtés à proximité et ils sont toujours entre les mains de la police. Cette dernière a estimé qu’il était encore trop tôt pour affirmer que l’attaque de la nuit dernière était liée à la publication de caricatures de Charlie Hebdo.

D’autres journaux allemands, surveillés par la police depuis, en avaient fait de même.
Sur internet, des messages de solidarité avec le Hamburger Morgenpost ont été diffusés. La rédaction a remercié celles et ceux qui lui avaient exprimé leur soutien.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.