Terrorisme

A Paris et ailleurs, marches mondiales contre le terrorisme

La marche parisienne partira de la place de la République où se sont retrouvés spontanément mercredi soir les Parisiens choqués par l'attentat contre l'hebdomadaire satirique Charlie Hedbo.
La marche parisienne partira de la place de la République où se sont retrouvés spontanément mercredi soir les Parisiens choqués par l'attentat contre l'hebdomadaire satirique Charlie Hedbo. REUTERS/Hazir Reka

700 000 personnes rassemblées partout en France ce samedi pour condamner la tuerie de Charlie Hebdo et la prise d’otages du supermarché de la porte de Vincennes à Paris, et probablement beaucoup plus encore ce dimanche. Une cinquantaine de hauts responsables politiques sont annoncés à Paris pour participer à une « marche républicaine » inédite contre le terrorisme. Des rassemblements sont prévus un peu partout dans le monde en écho à la marche parisienne.

Publicité

L'Europe, l'Afrique et le Moyen-Orient seront particulièrement bien représentés à cette marche dont le départ sera donné à 14h (heure de Paris) place de la République. Les personnalités présentes ne participeront que brièvement au rassemblement pour des raisons de sécurité.

►Pour l’Europe on annonce notamment la chancelière allemande, Angela Merkel, le Premier ministre britannique David Cameron et les Premiers ministres italien et espagnol, Matteo Renzi et Mariano Rajoy. Sont également présents le chef du gouvernement albanais Edi Rama, le ministre autrichien des Affaires étrangères Sebastian Kurz, le Premier ministre belge Charles Michel, le Premier ministre bulgare, Boyko Borisov, son homologue croate, Zoran Milanovic ; également à Paris, le Premier ministre danois, Helle Thorning-Schmidt, ses collègues grec, Antonis Samaras, hongrois Viktor Orban, néerlandais, Mark Rutte, portugais, Pedro Passos Coelho, letton, Laimdota Straujuma et roumain, en la personne du président Klaus Iohannis. Sont aussi annoncés les présidents suisse Simonetta Sommaruga, ukrainien Petro Porochenko et le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

Les ministres européens de l'Intérieur des pays de l'Union européenne sont attendus à la marche d'autant qu'ils ont rendez-vous à Paris en fin de matinée pour une réunion de travail sur la lutte contre le terrorisme. Eric Holder, ministre américain de la Justice et proche de Barack Obama y participe également.

Pour l’Afrique, on annonce les présidents du Mali, Ibrahim Boubacar Keïta, du Niger,
Mahamadou Issoufou, du Sénégal Macky Sall, du Gabon, Ali Bongo Ondimba, du Bénin, Boni Yayi et du Togo, Faure Gnassingbé. Le ministre algérien des Affaires étrangères Ramtane Lamamra sera également présent ainsi que le Premier ministre tunisien Mehdi Jomaa

►La rive orientale de la Méditerranée est représentée par le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu, le président palestinien Mahmoud Abbas, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu et son ministre des Affaires étrangères Avidgor Lieberman. Le couple royal jordanien sera également à Paris.

►Les institutions internationales sont aussi présentes. L’Union européenne est représentée par Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, Donald Tusk, président du conseil européen et Martin Schultz président du Parlement européen. Pour l’Otan, Jens Stoltenberg, secrétaire général de l’organisation, fait le voyage. La Ligue arabe et l'Organisation internationale de la Francophonie sont également représentées.

Les mobilisations ailleurs dans le monde

avec afp et nos correspondants,

En L'Espagne, où 191 personnes ont été tuées en mars 2004, dans ce qui est l'attaque la plus meurtrière en Europe revendiquée par un groupe islamiste, un rassemblement est annoncé à la gare d'Atocha à Madrid, où avait eu lieu le drame. Des représentants d'une cinquantaine de mosquées et d'associations musulmanes y sont attendus.

Les Londoniens se rassembleront à Trafalgar Square, au même moment que la marche de Paris. Les Allemands, eux, ont choisi la porte de Brandebourg à Berlin pour se rassembler et les les participants sont invités par les réseaux sociaux à se munir de fleurs blanches, de stylos et de bougies.

D'autres marches sont prévues à Bruxelles contre la haine et pour la liberté d'expression, à Vienne sur le mot d'ordre « Ensemble contre le terrorisme » en même temps que dans plusieurs villes européennes : Lisbonne, Stockholm, Lausanne et Athènes.

Au Proche-Orient, un rassemblement est organisé par le gouvernement israélien à Jérusalem. De son côté l'OLP organise un autre rassemblement avec la mairie et la société civile de Ramallah. A Beyrouth, des personnes ont défilé bougies à la main, en soutien aux journalistes de Charlie Hebdo et pour défendre la liberté de la presse.

De l'autre côté de l'Atlantique, une marche silencieuse organisée par l'ambassade de France aux Etats-Unis devrait se dérouler à Washington, une autre à New York. Et puis au Canada, où en octobre dernier des attentats avaient été perpétrés par des jeunes radicalisés, des marches silencieuses sont annoncées à Ottawa, Vancouver et Montréal.

En Afrique aussi des rassemblements sont prévus. D'autres ont eu lieu ce samedi, en Guinée et en Afrique du Sud. En Corée du Sud, à Séoul, un premier rassemblement a eu lieu ce dimanche matin, décalage horaire oblige.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail