Accéder au contenu principal
Festival d'Angoulême / Bande dessinée

Ouverture du Festival de la BD d'Angoulême: «réflexion et résistance»

Les créations des dessinateurs de Charlie Hebdo sont exposées au festival de BD d'Angoulême, dans le sud de la France, le 29 janvier 2015.
Les créations des dessinateurs de Charlie Hebdo sont exposées au festival de BD d'Angoulême, dans le sud de la France, le 29 janvier 2015. AFP PHOTO / PIERRE DUFFOUR
Texte par : Priscille Lafitte
3 mn

Le 42e Festival international de la bande dessinée ouvre ce jeudi 29 janvier ses portes à Angoulême, dans le sud de la France. Un festival qui brasse un très grand public, enfants et adultes, avec des rencontres, spectacles, concerts, ateliers, signatures. Cette année aura lieu un hommage spécial à Charlie Hebdo. Le massacre de plusieurs dessinateurs et collaborateurs touche de plein fouet le festival de BD. 

Publicité

La bande dessinée n’est jamais loin du dessin de presse. Il y a un cousinage évident entre les deux : Cabu par exemple, dessinateur tué le 7 janvier à Charlie Hebdo, s’était fait connaître par un personnage de BD, le Grand Duduche, avant de trouver son coup de crayon dans le dessin de presse. Les programmateurs du festival d’Angoulême, comme Nicolas Finet, disent même avoir une grande proximité de cœur avec les auteurs décédés.

« On a tous été touchés, parfois à titre personnel, avec des gens qu’on a perdus et qu’on connaissait bien. Wolinski est un de nos Grands Prix, Cabus, on le connaissait bien, je connaissais Tignous depuis trente ans. On est touchés personnellement. Donc de créer quelque chose autour du souvenir de Charlie Hebdo, c’est de l’ordre de la nécessité démocratique aussi. »

Le festival d’Angoulême se veut donc être un moment « de mémoire, de réflexion partagée, de résistance et de solidarité ». Au programme : une grande exposition qui plonge dans les archives de Charlie Hebdo, le placardage des Unes de l’hebdomadaire sur les murs de la ville, des témoignages et un concert ce jeudi soir. Enfin, un Prix de la liberté d'expression sera remis aux dessinateurs décédés. Ce prix est appelé à devenir pérenne, et récompenser de nouveaux auteurs à l’avenir.

Festival international de la bande dessinée d'Angoulême, du 29 janvier au 1er février

Plusieurs Unes de Charlie Hebdo sont dévoilées au public dans une exposition intitulée «Une histoire de Charlie Hebdo», le 29 janvier 2015, à Angoulême, dans le sud de la France.
Plusieurs Unes de Charlie Hebdo sont dévoilées au public dans une exposition intitulée «Une histoire de Charlie Hebdo», le 29 janvier 2015, à Angoulême, dans le sud de la France. AFP PHOTO / PIERRE DUFFOUR

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.