France

France: législative ouverte dans le Doubs pour succéder à Moscovici

Qui remplacera Pierre Moscovici à l'Assemblée nationale, après son départ à la Commission européenne ?
Qui remplacera Pierre Moscovici à l'Assemblée nationale, après son départ à la Commission européenne ? REUTERS/Robert Pratta
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Une élection très suivie ce dimanche : le premier scrutin post-attentats. Une élection législative partielle qui a lieu dans la 4e circonscription du Doubs. 13 candidats sont en lice pour succéder au socialiste Pierre Moscovici, parti à la Commission européenne. Le Front national et l'UMP partent favori, mais le PS a repris espoir ces dernières semaines.

Publicité

Les électeurs de gauche, vont-ils se mobiliser pour ce premier scrutin post-attentats ? C'est là un des enjeux de cette législative partielle, mais malgré la venue sur place mardi de Manuel Valls, la partie s'annonce très compliquée pour la majorité. Car la gauche se présente à ce scrutin en ordre dispersé.

Le socialiste Frédéric Barbier, qui tente de succéder à Pierre Moscovici, parti à la Commission européenne, aura face à lui quatre autres candidats de gauche. Surtout, dans ce bassin de l'industrie automobile où les ouvriers représentent près d'un quart de la population, la gestion post-attentats de l'exécutif intéresse bien moins que les questions de pouvoir d'achat et d'emploi.

Un troisième siège pour le FN ?

Or sur ce dernier point, la situation ne cesse d'empirer. Le chômage a progressé au plan national de 5,7 points sur l'année 2014. De mauvais chiffres qui pourraient d'abord profiter au Front national. Le parti d'extrême droite était arrivé ici en tête aux dernières européennes.

Le FN se prend ainsi à rêver de décrocher un troisième siège au Palais-Bourbon. L'UMP croit aussi en sa bonne étoile. Le parti conservateur espère bien remporter une 13e victoire sur les 14 élections partielles organisées depuis 2012. Ce serait alors le premier succès d'un candidat UMP depuis l'arrivée de Nicolas Sarkozy à la présidence du parti.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail