Accéder au contenu principal
France / Salon de l'agriculture

France: le climat au cœur du 52e Salon de l'agriculture

Le 52e Salon de l'agriculture se tient à Paris jusqu'au 1er mars 2015.
Le 52e Salon de l'agriculture se tient à Paris jusqu'au 1er mars 2015. REUTERS/Pascal Rossignol
Texte par : RFI Suivre
1 min

Le 52e Salon de l’agriculture s’ouvre ce samedi, à Paris, jusqu’au 1er mars. Un rendez-vous attendu autour des plus belles vaches françaises, certes. Mais aussi, peut-être parce que la France accueillera en décembre la 21e conférence climat, une réflexion sur la relation entre agriculture, environnement et changement climatique.

Publicité

Jusqu’ici la donnée climatique était peu prise en compte dans les choix agricoles, mais cette année, l’environnement et le climat sont cités par le ministre de l’Agriculture français, Stéphane Le Foll, dans son éditorial pour l’ouverture du Salon.

L’agriculture doit être au centre des débats sur le climat pour deux raisons : d’une part, c’est un des secteurs les plus vulnérables au changement climatique, qui va donc devoir s’adapter très rapidement pour continuer à produire suffisamment. D’autre part, en France, 21% des émissions de gaz à effet de serre proviennent du secteur agricole, dont 42% sont dus au bétail et 58% à l’utilisation d’engrais azotés.

Cette donnée semble donc intégrée par ce 52e Salon dont le concept central est le « mouvement ». Un mouvement affiché vers des agricultures alternatives, vers la relocalisation de la production et de la consommation, mais aussi en forme de fuite en avant vers un monde où la technologie et la sélection génétique permettraient à l’agriculture de nourrir la planète sans se transformer fondamentalement.

Parions que les débats du Salon entre les tenants de l’agriculture productiviste et ceux de l’agriculture biologique seront houleux.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.