France

France: le débat sur le port du voile à l’université relancé

La secrétaire d'Etat aux droits des femmes Pascale Boistard a remis le débat sur le port du voile à l'université sur la table en se prononçant contre.
La secrétaire d'Etat aux droits des femmes Pascale Boistard a remis le débat sur le port du voile à l'université sur la table en se prononçant contre. AFP PHOTO/PATRICK KOVARIK
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Faut-il interdire le port du voile à l'université ? A cette question, la secrétaire d'Etat aux droits des femmes, Pascale Boistard, a répondu oui et a rouvert le débat.

Publicité

Volontairement ou pas, la secrétaire d’Etat aux droits des femmes Pascale Boistard a lancé une polémique en affirmant être contre le port du voile à l’université. La loi de 2004 interdit le port de signes religieux à l’école, au collège et au lycée. Une interdiction qui ne concerne donc pas les universités. Au grand dam de certains députés, comme l’UMP Eric Ciotti qui a déposé une proposition de loi allant dans ce sens.

Du coup, il se réjouit : « Je soutiens ce qu’a dit Pascale Boistard. Elle a raison, on doit interdire le port du voile à l’université. L’université est un service public et dans le service public doit s’affirmer ce grand principe républicain de la neutralité. »

Pascale Boistard trouve du soutien à droite, mais à gauche, on sent un certain embarras. Pour le député socialiste Razzy Hammadi, il n’y a pas de raison d’interdire le port du voile à de jeunes étudiantes qui sont majeures. « Il y a tellement de situations qui peuvent porter atteinte à la laïcité sur lesquelles il faut qu’on travaille et qu’on réfléchisse, qu’il n’y a pas lieu d’aller chercher des débats là où il n’y en a pas. »

Face à cette polémique, certains, comme l’UMP Philippe Gosselin, estiment qu’il faut calmer le jeu. « Prenons un petit peu le temps de réfléchir vu qu’on n’est pas à quelques mois près, si nous prenons des mesures efficaces et pas de la poudre aux yeux », préconise le député de la Manche. Au moment où le gouvernement essaie de réformer l’islam de France, le sujet est sensible.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail