France

Présidence de France Télévisions: la bataille est lancée

L'actuel président de France Télévisions, Rémy Pflimlin, est candidat à sa succession.
L'actuel président de France Télévisions, Rémy Pflimlin, est candidat à sa succession. AFP PHOTO / JOEL SAGET

Les candidats à la présidence de France Télévisions ont tous remis leur dossier au Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) qui devra les étudier et retenir une liste de candidats auditionnés d'ici au 22 mai prochain. Le CSA ne communique pas sur cette liste, mais cinq des postulants se sont fait connaître officiellement, dont la présidente de France Médias Monde, Marie-Christine Saragosse.

Publicité

France Télévisions, c'est le navire amiral du service public de l'audiovisuel français. Un beau poste à pourvoir à compter du 22 août. Le Conseil supérieur de l'audiovisuel a reçu les candidatures sous enveloppe. Il ne les ouvrira que le 1er avril, donnera leur nombre mais ne communiquera pas sur les noms des postulants. Une façon de ne pas mettre en difficulté des grands cadres de l'audiovisuel privé qui pourraient perdre leur poste en déclarant leurs ambitions.

Cinq candidats ont choisi de se déclarer. C'est le cas de Marie-Christine Saragosse, présidente de France Médias Monde, mais également de Didier Quillot, ancien patron du groupe de médias Lagardère Active et d'Orange France. Alexandre Michelin, directeur général de Microsoft MSN pour l'Europe et ancien directeur de l'antenne de France 5, est aussi dans la course, tout comme Serge Cimino délégué SNJ de France Télévisions, et Rémy Pflimlin, l'actuel titulaire du poste nommé en 2010 par Nicolas Sarkozy.

Le futur patron de France Télévisions devra réformer un groupe de 10 000 salariés, développer le numérique et composer avec un budget en baisse. C'est le gouvernement qui a fixé la feuille de route du prochain président. Une façon d'encadrer le libre choix du CSA.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail