Accéder au contenu principal
France

France: un projet de loi pour lutter contre l'anorexie

Un des amendements adopté par les députés prévoit de pénaliser les agences employant des mannequins trop maigres.
Un des amendements adopté par les députés prévoit de pénaliser les agences employant des mannequins trop maigres. REUTERS/Gonzalo Fuentes
Texte par : Laurence Théault
4 mn

Dans le cadre de l'examen du projet de loi sur la santé par l'Assemblée nationale, un amendement a été adopté dans la nuit de mercredi à jeudi visant à pénaliser les sites internet qui prônent l'incitation à l'anorexie. Un deuxième a été adopté vendredi 3 avril. Il vise à interdire des mannequins trop maigres dans le milieu de la mode.

Publicité

L’anorexie mentale, selon la définition de l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale) est un trouble du comportement alimentaire entraînant une privation alimentaire stricte et volontaire pendant plusieurs mois, voire plusieurs années. 

Cette pathologie, très souvent associée à des troubles psychologiques, touche environ 1,5% des femmes de 15 à 35 ans. Selon plusieurs études, ces troubles apparaissent de plus en plus tôt. Parfois dès la fin de la primaire ou dès le début du collège.

Ce trouble affecte davantage les filles que les garçons, toutes les catégories sociales sont concernées et non pas seulement les plus aisées. Aujourd'hui, 30 à 40 000 personnes souffrent d'anorexie en France.

L'anorexie est un état de maigreur extrême. Pour déterminer si une personne est anorexique, son indice de masse corporel (IMC) est décisif. L'IMC est une formule mathématique qui prend en compte le poids et la taille. En France, on estime qu'un individu est maigre si cet indice est inférieur à 18 et demi. A titre d'exemple : une personne pesant 52 kilos pour 1m70 est dite anorexique.

Une maladie grave

Mais plus que la maigreur physique, ce qui caractérise l'anorexie est un état d'esprit. Car l'anorexie est un trouble du comportement alimentaire. On parle d'ailleurs d'anorexie mentale. Il faut savoir que la perception de soi est affectée. Le malade refuse de reconnaître sa maigreur, pense qu’il contrôle son corps. Il est parfois hyperactif et fait du sport de manière obsessionnelle. 

L'anorexie est une maladie complexe et grave. Il faut faire la différence entre une jeune fille qui souhaite être maigre parce que c'est la mode et une personne véritablement malade. Le psychiatre Xavier Pommereau précise que « l’anorexie ne s’attrape pas sur Internet, pas plus qu’en regardant les mannequins sur les podiums ». « Les filles qui vont sur ces sites pro-anorexie sont déjà malades. Elles souffrent déjà d’une obsession de saisir le regard de l’autre, d’exhiber leur incroyable maigreur », analyse le psychiatre.

Pénaliser l'incitation à la maigreur excessive

L'anorexie est un problème de santé publique avec des conséquences dramatiques avec un taux de mortalité très élevé : jusqu'à 10 %. Soit par suicide, soit à la suite de complications dûes à la maigreur extrême. Ce qui explique la volonté de légiférer sur le sujet.

Les députés viennent donc d'adopter un amendement destiné à pénaliser l’incitation à la maigreur excessive. Dans le collimateur : les 600 sites internet qui prônent une extrême maigreur, dangereuse pour la santé, voire mortelle. Ce nouveau délit sera puni d’un an de prison et de 10 000 euros d’amende. Dans le même sens une autre mesure vise à interdire les forums pro-anorexie.

Par ailleurs, les députés ont également voté vendredi 3 avril l'interdiction de mannequins trop maigres et dénutris. Les agences de mannequins seront donc punies d'un emprisonnement de six mois et de 75 000 euros d'amende, si elles emploient des mannequins qui répondent à ces critères.

Un autre amendement rend obligatoire la mention « photographie retouchée » sur une image de mannequin dont l'apparence corporelle a été modifiée. Mais cet amendement concerne uniquement les photos destinées à la publicité.

Un amendement qui met en danger les malades

Le texte ne fait pas l'unanimité. Pour de nombreux médecins et psychiatres, interdire les forums pro-anorexie revient à lutter contre les malades et pas contre la maladie. Pour ces spécialistes du trouble alimentaire, il faut s'attaquer au culte du corps et des apparences.

Ces médecins disent également d'une seule voix que toute tentative de censure et de répression est non seulement inefficace mais aussi nuisible, car les forums sont des outils pour identifier les personnes anorexiques. Et cela permet aux professionnels de santé d’apporter un soutien à ces malades.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.