France / Jihadisme

Manuel Valls révèle le nombre de Français partis faire le jihad

Le Premier ministre français Manuel Valls, le 19 mars 2015, à Paris.
Le Premier ministre français Manuel Valls, le 19 mars 2015, à Paris. REUTERS/Philippe Wojazer

Alors que le gouvernement a commencé à défendre son projet de loi sur le Renseignement devant l'Assemblée nationale, le Premier ministre Manuel Valls a révélé un nouveau pointage du nombre de Français engagés dans les filières jihadistes irako-syriennes, un chiffre dont l'importance augmente très rapidement.

Publicité

Plus de 1 550 Français ou résidents français ont rejoint les rangs de Daech en Syrie et en Irak, un chiffre qui connaît donc une augmentation exponentielle, notent les services de renseignements. Depuis le 1er janvier 2014, ce chiffre a même quasiment triplé, a précisé Manuel Valls.

Autre fait révélé par le Premier ministre : sept Français, dont six convertis sont morts en commettant des attentats-suicides. Un phénomène nouveau a indiqué le Premier ministre, ajoutant que cela doit retenir l'attention pour son risque de réplique en France.

Face aux députés, le chef du gouvernement s'est interrogé : s'agit-il d'une volonté délibérée de sacrifier en priorité ces profils ? S'agit-il pour les candidats au suicide de faire preuve dezèle idéologique pour attester de leur conversion ? Ceci illustre en tout cas, a souligné Manuel Valls, les redoutables capacités d'endoctrinement de Daech. 434 Français se trouveraient actuellement en Syrie et en Irak, 96 y ont été tués. Et plus largement, la Commission européenne évalue entre 5 000 et 6 000 le nombre d'Européens présents dans cette zone, chiffre qui pourrait atteindre le seuil de 10 000 individus d'ici à la fin de l'année.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail