Festival d’Avignon 2015 / Danse / Musique

«Connais-moi toi-même», un coup de cœur à Avignon

Connais-moi toi-même, de Dominique Boivin et Claire Diterzi, une coproduction SACD/Festival d’Avignon dans le cadre des Sujets à Vifs 2015, du 5 au 11 juillet (relâche le 8) dans le Jardin de la Vierge du Lycée Saint-Joseph.
Connais-moi toi-même, de Dominique Boivin et Claire Diterzi, une coproduction SACD/Festival d’Avignon dans le cadre des Sujets à Vifs 2015, du 5 au 11 juillet (relâche le 8) dans le Jardin de la Vierge du Lycée Saint-Joseph. Siegfried Forster / RFI

C’est un rayon de soleil dans une programmation jusqu’ici marquée par les thèmes de la mort et de la déchéance, le cynisme et la banalité, l’étranger et l’exil. « Connais-moi toi-même », un coup de cœur concocté par Dominique Boivin et Claire Diterzi au Festival d’Avignon pour les « Sujets à vif », programmés dans le Jardin de la vierge du lycée Saint-Joseph.

Publicité

De notre envoyé spécial à Avignon,

Ça commence avec l’apparition d’un homme et d’une femme, pardon, de deux sirènes non identifiées, échouées sous les voûtes du pont d’Avignon. Deux rescapées, habillées de la même façon : un bleu de travail, une perruque de cheveux blonds ultra-longs, une guitare électrique autour du cou. Dès qu’elles commencent à se balancer comme un pendule sur un rythme musical à la fois basique et envoutant, on est sous le charme.

Tout semble simple, sans aucune prétention, un spectacle qui ne dit pas son nom, tant la bonne humeur est de mise, avec des gestes moqueurs et synchronisés qui oscillent entre ironie et comédie. Sur le pont d’Avignon sera transformée en une version pop-satirique : « Donne-moi ton aide, au jardin de la vierge. N’aies pas peur de l’autre »,suivie de la diffusion d’un journal à la radio qui annonce « une année 2017 catastrophique pour la culture » avec« toujours plus de théâtres qui ont fermé leurs portes ».

« Je suis sous l’eau »

Une autre comptine déjantée nous fait comprendre que la mort du spectacle vivant s’approche inévitablement, victime d’une crise économique sans précédent. En tant qu’artistes, le seul salut possible reste alors de participer à la Star Academy et d'y pousser des chansons idiotes : « A la pèche aux moules, moules, moules, j’ai perdu les boules, boules, boules, je ne peux plus danser comme avant… » Le mot d’ordre « Je suis l’autre » se transforme alors en « Je suis sous l’eau » et la chanteuse en fouetteuse…

Dans cette rencontre fructueuse et heureuse entre les disciplines, Claire Diterzi, chanteuse, compositrice et multi-instrumentiste qui a travaillé avec Philippe Decouflé ou Marcial Di Fonzo Bo, s’amuse à nous démontrer que même chanter faux permet de se libérer. Quant à Dominique Boivin, danseur contemporain de 63 ans, chorégraphe et directeur artistique de la compagnie Beau Geste, connu pour ses pièces loufoques comme Transports exceptionnels, un duo entre un danseur et une pelleteuse de chantier, il nous subjugue avec des gestes d’une telle simplicité qu’ils déploient une dimension ludique et poétique rare. 30 minutes de bonheur.

► Connais-moi toi-même, de Dominique Boivin et Claire Diterzi, une coproduction SACD/Festival d’Avignon dans le cadre des Sujets à Vifs 2015, du 5 au 11 juillet dans le Jardin de la Vierge du Lycée Saint-Joseph.

► Accéder à tous nos articles, émissions et reportages sur le Festival d’Avignon

► Le programme du 69e Festival In d’Avignon, du 4 au 25 juillet
► Le programme du 50e Festival Off d’Avignon, du 4 au 26 juillet

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail