Accéder au contenu principal
France

France: feu vert aux lignes à grande vitesse dans le Sud-Ouest

Les lignes à grande vitesse Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax vont être réalisées malgré les conclusions contraires de l'enquête publique.
Les lignes à grande vitesse Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax vont être réalisées malgré les conclusions contraires de l'enquête publique. REUTERS/Stephane Mahe
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le gouvernement a donné son feu vert à la réalisation des lignes à grande vitesse Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax passant outre l'avis négatif de la commission d'enquête publique. Les arguments d'aménagement du territoire l'ont emporté, selon le ministre des transports Alain Vidalies.

Publicité

En mars dernier, l'enquête d'utilité publique avait conclu négativement à la réalisation de ces deux lignes pourtant inscrites dans le grand projet ferroviaire du Sud-Ouest. Trop cher, trop centralisateur, trop peu respectueux de l'environnement. Rien n'y a fait, le gouvernement a décidé de favoriser le développement du TGV dans le sud-ouest de la France, en retard sur les lignes à grande vitesse du sud-est vers la Méditerranée. Un projet également soutenu par l'Union européenne.

La nouvelle ligne Bordeaux-Toulouse, c'est une heure entre les deux métropoles et la jonction Atlantique-Méditerranée. C'est aussi mettre Toulouse à un peu plus de 3 heures de Paris.

Enthousiasme des élus de la région

Bordeaux-Dax, c'est à l'horizon 2027 la première phase de la future ligne entre Bordeaux et l'Espagne. Coût de l'opération : plus de 8 milliards d'euros. Cette annonce a été saluée à la fois par les présidents socialistes des régions Aquitaine et Midi-Pyrénées et par le maire Les Républicains de Bordeaux Alain Juppé.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.