Bande dessinée / Italie / Espagne

Le retour réussi de Corto Maltese

Détail de la couverture du nouveau Corto Maltese, « Sous le soleil de minuit », publié aux éditions Casterman.
Détail de la couverture du nouveau Corto Maltese, « Sous le soleil de minuit », publié aux éditions Casterman. Casterman

C’est un événement dans le monde de la bande dessinée : Corto Maltese, héros culte, marin séducteur et humaniste, revit, vingt ans après la mort de son créateur Hugo Pratt. Deux auteurs espagnols, le dessinateur catalan Rubén Pellejero et le scénariste madrilène Juan Diaz Canales ont repris le personnage et ont sorti cette semaine chez Casterman sa 30e aventure, intitulée « Sous le soleil de minuit ».

Publicité

Plus qu’une reprise, c’est une résurrection. Toujours aussi séduisant, Corto Maltese, le charismatique marin brun, boucle d'oreille à l'oreille gauche, barbe de trois jours, toujours aussi élégant, revient à la vie. Son auteur, l'Italien Hugo Pratt avait d’ailleurs souhaité que son aventurier romantique lui succède. Finalement, ce sont deux Espagnols, Ruben Pellejero au dessin et Juan Diaz Canales au scénario qui imaginent une aventure inédite de Corto, ce personnage né en 1887, fils d’une gitane andalouse et d’un marin de la Royal Navy.

Le cocktail qui a fait le succès de Corto Maltese

Dans Sous le soleil de minuit, Corto se retrouve en Alaska en 1915, chargé par l’auteur Jack London de retrouver une femme. Là, il croise un explorateur noir, assurant être le premier à avoir découvert le Pôle Nord, et un chef inuit qui se prend pour Robespierre. Séduction, aventures, érudition nonchalante, humanisme… on retrouve dans ce treizième album le cocktail qui a fait le succès de Corto Maltese. Graphiquement également, le trait reste fidèle au style d'Hugo Pratt. Pari réussi donc : le charme de Corto continue donc d’opérer…

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail