France

Sur la Côte d'Azur sinistrée, la vie reprend peu à peu ses droits

Au milieu des débris charriés par les flots, à Biot, le 5 octobre 2015.
Au milieu des débris charriés par les flots, à Biot, le 5 octobre 2015. REUTERS/Jean-Paul Pelissier

Sur la Côte d'Azur, meurtrie par les intempéries hors-normes de ce week-end des 3 et 4 octobre qui ont fait vingt morts et deux disparus, c'est l'heure du grand nettoyage des voies publiques, des maisons. A Biot, comme dans le reste de la région, la vie reprend son cours.

Publicité

Avec notre envoyé spécial à Biot, Simon Rozé

Un signe qui ne trompe pas, ce sont les écoles, pas toutes, mais certaines qui ont commencé à rouvrir leurs portes. La grande majorité du travail de voirie a été effectué, les axes routiers et les rues sont de nouveau praticables. Cependant, il va falloir encore attendre au moins jusqu’à la fin de la semaine pour que tous les déchets et les gravats qui s’amoncellent sur les bas côtés soient évacués. Par ailleurs, cela prendra plusieurs mois pour réparer tous les dégâts.

Toujours pas d'électricité vers Mandelieu

Du côté des particuliers, ce sont encore 1 900 foyers qui ont passé la nuit sans électricité dans la région, principalement du côté de Mandelieu-la-Napoule et de Cannes. Certains habitants de maisons, où l’eau a pu monter jusqu’à plus d’un mètre, se retrouvent face à un problème. Cette mère de famille a passé la journée à sortir de chez elles tous ses meubles couverts de boue et ils sont maintenant devant sa porte, mais rien n’est encore prévu pour les emporter vers une déchetterie par exemple.

Mauvaises odeurs

Désormais, à Biot, des dizaines de bénévoles, armés de balais, raclettes et bidons de savon, aident les sinistrés à évacuer les lourdes couches de boue charriées par les flots. « Il y en a partout, ça sent mauvais et ça s'infiltre : ça fait gonfler les meubles », déclare, le moral en berne, à l'AFP, une sinistrée, qui estime à « trois ou quatre jours » le temps avant de pouvoir remettre son logement en état.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail