France / Culture

Comic-Con de Paris: près de 30 000 visiteurs s'y sont rendus

Une jeune femme déguisée en Superwoman prend la pose, lors du salon du Comic-Con de Paris, le 23 octobre 2015.
Une jeune femme déguisée en Superwoman prend la pose, lors du salon du Comic-Con de Paris, le 23 octobre 2015. REUTERS/Benoit Tessier

Quand Batman rencontre Superman ou les X-Men, ce n'est pas dans une superproduction hollywoodienne, mais au Comic-Con de Paris. Le festival de la pop culture, qui fait la part belle aux BD et aux séries télé, s'est installé le temps d'un week-end à la grande halle de la Villette, dans le nord de la capitale. Au programme, conférences et animations, mais surtout l'occasion pour les fans de sortir leur plus beau déguisement.

Publicité

Capés, masqués, maquillés, les festivaliers donnent tout. Les allées regorgent de Dark Vador, mais Sébastien, 40 ans, venu exprès de l'Aveyron, a lui choisi un personnage du Seigneur des anneaux. « Je suis Gandalf le Gris du Seigneur des Anneaux, donc j'ai une cape, un sac, une ceinture, un bâton magique, un grand chapeau de magicien, une grande barbe et des cheveux longs », explique-t-il.

Les visiteurs peuvent aussi rencontrer leurs acteurs préférés. Certains sont déçus, car Maisy Williams, héroïne de la série Game of Thrones, a annulé sa venue. Laurent, 42 ans, qui s'était déplacé exprès, est amer. « Très déçu, c'était journée Maisy Williams, signatures, photos... Un peu déçu par rapport au stand. Les queues pour les expos c'est pas la peine d'y penser parce que c'est énorme. », regrette-t-il.

« Entre 28 et 30 000 visiteurs »

Pierre-Yves Binctin, directeur de l'exposition, a une réponse logique : s'il y a trop de queues, c'est qu'il y a du monde, et c'est que l'événement attire. « C'est la rançon du succès, nous sommes complets le samedi et le dimanche et sur les deux jours et demi, nous avons eu entre 28 et 30 000 personnes. », se félicite-t-il.

Les fans pourront eux ressortir leurs déguisements l'an prochain. Une seconde édition est déjà en préparation.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail