Accéder au contenu principal
France

France: Bernard Cazeneuve dévoile son plan antiterroriste

Les forces de sécurité françaises dans la cour d'honneur du ministère de l'Intérieur pour le discours de Bernard Cazeneuve, le 19 avril 2016.
Les forces de sécurité françaises dans la cour d'honneur du ministère de l'Intérieur pour le discours de Bernard Cazeneuve, le 19 avril 2016. BERTRAND GUAY / AFP
Texte par : RFI Suivre
4 mn

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a annoncé ce mardi 19 avril une nouvelle doctrine d'intervention des forces d'élite. L'objectif est d'en finir avec les rivalités entre policiers et gendarmes pour pouvoir intervenir le plus vite et le plus efficacement possible.

Publicité

L’image est rare. Les hommes de la BRI parisienne, les policiers du Raid, les gendarmes du GIGN rassemblés dans la cour d’honneur du ministère de l’Intérieur face au ministre, Bernard Cazeneuve, un ministre déterminé à imposer une nouvelle doctrine d’intervention face aux terroristes, déterminé à mettre fin à la guerre des polices et à leurs zones de compétence.

« En cas d’attentat, il est impératif que les antennes du GIGN et du Raid puissent intervenir sans délais là où elles sont présentes sans être entravées par la complexité des procédures, a déclaré le ministre. Ce principe d’urgence absolue, sans remettre en cause l’organisation territoriale traditionnelle des forces de sécurité intérieures permettra aussi aux forces d’intervention spécialisées et aux forces d’intervention intermédiaires les plus proches du lieu où l’attentat a été commis, d’intervenir immédiatement sans avoir à se préoccuper de la zone de compétence ou du découpage administratif entre police et gendarmerie. »

« Nous avons changé d’époque » n’a cessé de marteler Bernard Cazeneuve, ajoutant que « l’heure n’est plus à la concurrence mais à l’unité des forces d’intervention ». La volonté du ministre de l’Intérieur est désormais d’imposer la coopération des forces d’intervention sous un commandement unique.

Il n’y a pas de remise en cause fondamentale du principe des zones de compétence, il y a simplement une adaptation sous le signe de l’urgence pour être capable de traiter efficacement une situation de crise.

Denis Favier

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.