Accéder au contenu principal
France

France: l'affiche de la CGT qui fait scandale

Une polémique enfle autour d'une affiche de la CGT contre les violences policières, au moment où le syndicat est en plein congrès annuel à Marseille, le 19 avril 2016.
Une polémique enfle autour d'une affiche de la CGT contre les violences policières, au moment où le syndicat est en plein congrès annuel à Marseille, le 19 avril 2016. BERTRAND LANGLOIS / AFP
Texte par : RFI Suivre
5 mn

Au lendemain de l'ouverture de son 50e congrès à Marseille, la CGT fait hurler les politiques. C'est plus précisément une affiche téléchargeable sur le site internet du premier syndicat de France qui provoque l'indignation de la droite, du ministre de l'Intérieur et de deux syndicats policiers. Cette affiche dénonce sans prendre de gants les violences policières.

Publicité

L'affiche est sans ambiguïté. On y voit des pavés couverts de sang. Près de la flaque rouge, une matraque git au sol sur un insigne CRS avec le slogan « La police doit protéger les citoyens, non les frapper ! Stop à la violence ».

Pour le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, cette affiche met gravement en cause la police nationale.
Pour le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, cette affiche met gravement en cause la police nationale. CGT

Le syndicat CGT fait référence aux violences policières commises contre des jeunes pendant les manifestations contre le projet de loi Travail. Mais pour le ministre de l'Intérieur, cette affiche met gravement en cause la police nationale. Bernard Cazeneuve a donc adressé une lettre ouverte au secrétaire général de la CGT, Phillipe Martinez qui est actuellement à Marseille pourle congrès de son syndicat.

Dans ce courrier, le ministre rappelle que plus de 18 000 policiers et gendarmes ont été blessés en 2015, que huit ont perdu la vie et il appelle également à protéger, plutôt que de chercher à détruire, le lien de confiance entre la population et les forces de l'ordre.

Par ailleurs, plusieurs syndicats de policiers dénoncent « une affiche de la honte ». L'un d'entre eux, Synergie, va plus loin. Il demande au ministère de l'Intérieur de déposer plainte.

De leur côté, les politiques se divisent sur cette polémique. A droite, le député Les Républicains Eric Ciotti veut que le ministre aille plus loin.

Cette affiche est indigne, elle est scandaleuse, elle est honteuse. Il faut réagir, il ne faut pas laisser passer...

Eric Ciotti

De son côté, la co-fondatrice du Parti de gauche Raquel Garrido parle d'une affiche maladroite. Mais à ses yeux, une procédure judiciaire contre la CGT serait sans conséquence.

Je comprends que les policiers puissent se sentir choqués, mais on est dans une société démocratique qui doit accepter un certain niveau de polémique...

Raquel Garrido

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.