France

France: un 1er mai en ordre dispersé pour le Front national

L'année dernière, en 2015, l'intervention inopinée de Jean-marie Le Pen à la tribune alors que sa fille devait prendre la parole n'avait pas été du goût de la présidente du FN.
L'année dernière, en 2015, l'intervention inopinée de Jean-marie Le Pen à la tribune alors que sa fille devait prendre la parole n'avait pas été du goût de la présidente du FN. KENZO TRIBOUILLARD / AFP

A chacun sa Jeanne d’Arc. Jean-Marie Le Pen et Marine Le Pen rendent hommage à la pucelle d’Orléans ce 1er mai, mais pas au même endroit. La présidente du FN organise un banquet, loin de son père. Un 1er mai inédit pour le Front national.

Publicité

Il n’est pas question de revivre l’apparition fracassante de Jean-Marie Le Pen ou le happening des Femen de l’an dernier. La présidente du Front national abandonne l’habituel défilé dans le quartier de l’Opéra.

Officiellement, le FN avance des raisons de sécurité face aux menaces du groupe Etat Islamique. Devant 2 500 personnes réunies pour un « banquet populaire patriote » dans le nord-est de Paris, Marine Le Pen défendra une « France apaisée », son nouveau slogan.

Autre changement : elle déposera une gerbe au pied de la statue de Jeanne d’Arc, mais pas celle de la place des Pyramides, lieu de rendez-vous habituel du parti d’extrême droite et où Jean-Marie Le Pen sera lui bien présent.

En gardien du temple, il appelle les déçus de Marine Le Pen à le suivre.
Mais combien seront-ils autour de lui ce dimanche matin ? Son entourage espère au moins un millier de personnes. Le fondateur du parti âgé de 87 ans comptera ses soutiens dans ce qui ressemble à un baroud d’honneur.

Mais gare aux militants et aux élus qui tenteraient de faire la navette entre le père et la fille : des espions envoyés par Marine Le Pen seraient chargés de les dénoncer avant une possible exclusion. Ce 1er mai à distance marque une nouvelle étape de la dédiabolisation entreprise par Marine Le Pen face à une vieille garde devenue indésirable.

C'est une manière pour Marine Le Pen d'éviter d'avoir des dérapages, de mauvaises images, des mauvais sons, etc. bref, d'avoir une mauvaise image à l'approche de la présidentielle. Il s'agit là d'avoir des images lisses.

Nicolas Lebourg

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail