France / Pollution

A Paris, les Champs-Elysées piétons une fois par mois

Les Champs-Elysées ont été rendus dimanche aux piétons et aux cyclistes pour une journée sans voitures qui se reproduira une fois par mois.
Les Champs-Elysées ont été rendus dimanche aux piétons et aux cyclistes pour une journée sans voitures qui se reproduira une fois par mois. AFP/LIONEL BONAVENTURE

Les Champs-Elysées piétons, une habitude qui reviendra chaque premier dimanche du mois, à commencer par ce 8 mai. Il y a comme un air de fête dans cette première édition sous le soleil : les couples flânent, les enfants font du vélo, les touristes se prennent en photo et les joggeurs slaloment parmi la foule joyeuse.

Publicité

Juan Canas, est un Colombien qui étudie à Paris. Il vient de terminer sa séance de course à pied devant l'Arc de Triomphe. Et le jeune homme ne boude pas son plaisir.

« C'est la meilleure séance de toute ma vie, lance-t-il. J'ai couru dans beaucoup d'endroits, mais s'entrainer ici, et finir sur les Champs-Elysées à l'Arc de Triomphe. regardez, j'en ai la chair de poule, c'est tellement incroyable. »

Et ils sont nombreux à avoir profité comme lui de cette première édition de journée sans voiture sur la célèbre avenue parisienne, une opération à l’initiative de la maire PS de Paris, Anne Hidalgo.

Il y a toujours beaucoup de monde sur les Champs-Elysées, mais aujourd’hui les gens sont plus détendus, certains s’assoient à même le pavé et puis il y a plus de place pour marcher sans le bruit et la crainte du trafic. Déambuler au milieu de l’avenue permet aussi de découvrir des perspectives magnifiques qu’on n’a jamais l’occasion de voir.

« En Colombie, nous avons un coureur cycliste très connu, et bien quand je suis arrivé place de la Concorde, et que j'ai vu l'Arc de Triomphe j'ai eu l'impression d'être à sa place, à la place de Nairo Quintana. C'est ce qu'il doit ressentir quand il arrive sur cette dernière étape du Tour de France. C'est dingue. Ce que vous ressentez, il n'y a pas de mots pour le décrire », assure Juan Canas.

« Ça n'est un secret pour personne, poursuit le coureur. C'est l'avenue la plus célèbre au monde alors bon, que demander de plus  ? Si vous aimez faire du sport, courir, ou si vous êtes à pied, en famille, avec vos enfants, venez avec eux, le temps est superbe. C'est fou. Ça devrait être comme ça plus souvent. »

Au-delà de l'aspect festif, il s'agit aussi « de faire reculer la pollution à Paris, qui fait beaucoup de dégâts », explique la maire de Paris en descendant à pied l'avenue. D'autres initiatives sont en cours pour la capitale  : plan vélo, piétonnisation des voies sur berges ou limitation de la circulation pour les voitures les plus polluantes.

Les Champs-Elysées piétonniers, c'est jusqu'à ce dimanche soir 20h.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail