France / Intempéries

Crue à Paris: le «plan Neptune» pourrait-il être déclenché?

La Seine pourrait atteindre un pic de crue de 6,20 m à Paris ce 3 juin 2016 dans l'après-midi.
La Seine pourrait atteindre un pic de crue de 6,20 m à Paris ce 3 juin 2016 dans l'après-midi. Photo: Thomas Bourdeau / RFI

Les récentes intempéries en Ile-de-France font resurgir le spectre de la crue de 1910. Le niveau de la Seine était à 5,29 mètres le jeudi 2 juin au soir et doit atteindre un pic allant jusqu'à 6,30 m, voire 6,50 m, ce 3 juin, selon les autorités. Si la Seine dépasse de 6 mètres son niveau habituel, le « plan Neptune » pourrait être activé et des renforts mobilisés par le ministère de l'Intérieur pour participer aux opérations de secours et de ravitaillement.

Publicité

Une menace bien réelle pèse sur Paris. Une fois par siècle, la Seine connaît une crue historique et inonde l’ensemble du bassin parisien. En 1910, le fleuve avait débordé de plus de 8 mètres au-dessus de son niveau normal.

Cette inondation « centennale » est restée dans les annales car elle a paralysé la capitale pendant plusieurs semaines. Les députés se rendaient alors à l’Assemblée nationale en barque.

Aujourd’hui le risque d’une nouvelle crue centennale est pris très au sérieux par les autorités. En cas de crue centennale, la principale conséquence serait l’absence d’électricité pour la quasi-totalité des arrondissements de la capitale pendant au moins trois jours. Dans ce cas, le plan Neptune pourrait être activé.

Un homme marche sur les quais noyés par la crue de la Seine, ce 3 juin à Paris.
Un homme marche sur les quais noyés par la crue de la Seine, ce 3 juin à Paris. REUTERS/Pascal Rossignol

Ni eau potable, ni électricité, ni chauffage

Le plan Neptune est déclenché lorsque la Seine dépasse de 6 mètres son niveau normal et doit être approuvé par le gouvernement. A titre d'exemple, lors de la crue de 1910, le fleuve était monté à 8,62 mètres et la statue du zouave du pont de l'Alma avait de l'eau jusqu'aux épaules.

Dans le cadre du plan Neptune, le ministère de la Défense a donc prévu un renfort de 10 000 hommes susceptibles d'être sur place dès les premiers effets de la crue. Dans le détail, cette force, associée à la police et aux pompiers, participera aux opérations de secours et de ravitaillement, et aux évacuations éventuelles de familles prisonnières des eaux.

Tous les scénarios de gestion de crise s’élaborent en tenant compte de l’absence d’électricité dans les zones inondées car elle priverait les foyers d’eau potable, de chauffage et de moyens de communication. L'Etat doit donc gérer cette situation. Ses priorités sont d'éviter les pertes humaines et d'assurer les besoins en énergie.

Un petit mieux pour les habitants d'Ile-de-France, ce 3 juin, la vigilance rouge inondations a été levée en Seine-et-Marne. Plus aucun département français n'est donc en alerte maximale, a annoncé, ce vendredi, le service de prévention Vigicrues.

Nos bateaux sont trop hauts pour passer sous les arches

Avec les Parisiens qui vivent et travaillent le long de la Seine

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail