France

Intempéries en Ile-de-France: la perspective de nouvelles pluies inquiète

La Seine pourrait atteindre le week-end prochain dans la capitale un pic, entre 5,10 et 5,70 mètres.
La Seine pourrait atteindre le week-end prochain dans la capitale un pic, entre 5,10 et 5,70 mètres. Geoffroy Van der Hasselt / AFP

Après plusieurs jours de crues exceptionnelles, la situation restait tendue jeudi en Ile-de-France, particulièrement en Seine-et-Marne, et la perspective de nouvelles pluies suscitait l'inquiétude.

Publicité

La Seine-et-Marne est désormais le seul département en vigilance rouge, selon Météo France. Six départements sont en vigilance orange (Essonne, Loiret, le Loir-et-Cher, le Cher, l'Indre, et l'Indre-et-Loire).

Dans l'Essonne, le centre-ville de Longjumeau, commune de 22.000 habitants, est totalement inondé et « l'eau atteint par endroits plus de 1,30 m voire 1,50 m », selon la maire Sandrine Gelot. Notre envoyée spéciale, Alice Pozycki s'y est rendue. La majeur partie des sinistrés a accepté d'évacuer vers des gymnases ou chez des amis mais le retour à la normal n'est pas pour tout de suite.« Au mieux, on espère un retour de l'électricité sur cette zone dans 48 heures », explique Jérémy Martin, premier adjoint au maire.

J'habite là depuis octobre 1956 et jamais, jamais je n'ai vu ça....

Avec les sinistrés de Longjumeau

En effet, plus de 2 500 foyers de cette ville ne sont pas alimentés en électricité et la mairie a été provisoirement délocalisée dans un parc situé plus en hauteur.

A une vingtaine de kilomètres au sud, Corbeil-Essonnes, où la rivière Essonne se jette dans la Seine, « se prépare au choc » pour la nuit de jeudi à vendredi, car « la vague qui est en bas de l'Essonne remonte », a déclaré à l'AFP le maire Jean-Pierre Bechter.

Au total, depuis le début de l'épisode pluvieux dimanche, les secours ont effectué plus de 10 000 interventions, et évacué plus de 5 000 personnes. Aucune victime n'est à déplorer. Le décès d'une octogénaire retrouvée morte dans son pavillon inondé de Seine-et-Marne n'est « pas lié » à la crue, selon les autorités locales.

Trafic perturbé à Paris

Dans la capitale, l'eau a envahi les berges et menace désormais le transport ferroviaire. Aucun train Transilien, intercités ou TER ne circulait ainsi entre Paris-Montparnasse et Versailles-Chantiers, la SNCF espérant « un retour à la normale » d'ici lundi. La portion parisienne du RER C sera fermée dès 16 heures.

La Seine pourrait atteindre le week-end prochain dans la capitale un pic, entre 5,10 et 5,70 mètres. La RATP prévoit d'enclencher un « plan prévention risque inondation » si la Seine atteint un niveau de 6,60 m.

Dans le Loiret, les inondations ont rendu « impossible » la circulation aux abords d'Orléans, a indiqué Bison futé. L'autoroute A10 était coupée au nord d'Orléans et fermée dans le sens nord-sud à partir de Saint-Arnoult et dans le sens sud-nord à partir de Tours.

(Avec AFP)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail