France / Aéronautique

Transport aérien: les syndicats de pilotes d'Air France appellent à la grève

Un Airbus A320 de la compagnie Air France à l'aéroport  Charles-de-Gaulle à Roissy, le 27 octobre 2015.
Un Airbus A320 de la compagnie Air France à l'aéroport Charles-de-Gaulle à Roissy, le 27 octobre 2015. REUTERS/Christian Hartmann/Files
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Après le trafic ferroviaire, le trafic aérien risque d'être perturbé à son tour. Trois syndicats appellent les pilotes d'Air France à cesser le travail du 11 au 14 juin, c'est-à-dire au début de l'Euro de football organisé en France.

Publicité

Les syndicats se battent pour le « maintien de l'activité pilote » à Air France. Cette activité est menacée, selon les syndicats, par le développement des autres compagnies du groupe : KLM, Hop ! et Transavia.

Le plan de restructuration Transform 2015 pose à nouveau problème. L'affaire était censée être réglée en 2012. Le SNPL, le premier syndicat de pilotes à Air France, et la direction étaient alors tombés d'accord. Sauf qu'un tiers des efforts négociés n'ont pas été réalisés par les pilotes.

Pression de l'Euro 2016

Le SNPL a finalement décidé de hausser le ton, ne voyant pas arriver, affirme-t-il, toutes les contreparties promises. Mais la direction a obtenu de la justice le droit de mettre en oeuvre les dernières mesures.

Depuis ce mercredi 1er juin, la majoration des heures de nuit a donc baissé. Elle est passée de 50 à 40% et le calcul de rémunération des activités au sol est moins favorable. Au total, la compagnie espère économiser 20 à 30 millions d'euros par an.

Ce débrayage n'est donc pas lié au projet de loi El Khomri. Mais le mouvement reste un défi pour le gouvernement. L'Etat est actionnaire d'Air France-KLM à plus de 17%. Et l'imminence de l'Euro de football met un peu plus la pression pour une sortie de crise rapide.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail