France

Loi Travail en France: quand Philippe Martinez rencontre Myriam El Khomri

Selon le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, le désaccord avec le gouvernement se poursuit sur la loi-Travail.
Selon le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, le désaccord avec le gouvernement se poursuit sur la loi-Travail. REUTERS/Jacky Naegelen

La rencontre s'annonçait délicate après des mois de conflit social autour du projet de loi Travail. Myriam El Khomri recevait ce vendredi matin Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT. Les deux protagonistes sont tombés d'accord : ils ne sont pas d'accord. 

Publicité

La réunion entre le secrétaire général de la CGT et la ministre du Travail a duré une heure et demie. Et à la sortie, c'est le même constat qu'à l'arrivée ou presque. Myriam El Khomri va étudier les propositions de la CGT. Et elle n'exclut pas d'enrichir son projet de loi mais sans en dénaturer la philosophie : « Dialoguer, ça ne veut pas dire être dans un consensus. Il y a des désaccords. ils ne sont pas nouveaux. Cela ne veut pas dire que nous ne sommes pas dans une capacité à mieux travailler ensemble et aussi à s'écouter ».

Au final, chacun campe sur ses position
s. Comme la ministre, Philippe Martinez évoque une rencontre constructive. Mais le numéro un de la CGT n'envisage pas de siffler la fin de la mobilisation : « Peut-être que dans la journée après consultation de nos propositions, débats avec des représentants ou le Premier ministre, des choses peuvent évoluer. Mais à l'heure où je vous parle, il n'y a aucune raison que ni la votation citoyenne, ni les journées de mobilisation qui sont prévues soient retirées.»

Une réponse aux propositions de la CGT sera-t-elle apportée avant la journée de manifestation du 23 juin. Pas sûr, Myriam El Khomri n'a pas pris le risque de s'y engager préférant rentrer dans son ministère, sans se retourner.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail