France / Drogue

Bernard Debré achète de la drogue sur le «darknet» pour alerter les autorités

Le député Les Républicains Bernard Debré (ici à l'Assemblée nationale le 8 février à Paris) s'attaque au «Darknet».
Le député Les Républicains Bernard Debré (ici à l'Assemblée nationale le 8 février à Paris) s'attaque au «Darknet». JACQUES DEMARTHON / AFP

A l'initiative de l'hebdomadaire Valeurs Actuelles et de Serge Lebigot, président de l'association Parents contre la drogue, le député Les Républicains a découvert que la Toile, et notamment le « darknet », le web clandestin, est un immense supermarché accessible à tous (à condition de savoir comment y entrer). Bernard Debré, qui est également médecin, réclame maintenant des mesures.

Publicité

De la cocaïne, des champignons hallucinogènes, de la marijuana et en cadeau, cinq graines de cannabis. Bernard Debré n'en croyait pas ses yeux en découvrant la commande passée sur Internet.

« Il suffit d’aller soit sur des sites des Pays-Bas et on commande de façon officielle, on paye avec la carte Bleue et puis on est livré par La Poste. Quant au ‘darknet’, on peut acheter tout ce qu’on peut imaginer de pire : la drogue, des armes, des explosifs, il y a des organes - des reins -, on peut même acheter un truand pour aller tuer quelqu’un », rapporte-t-il.

Bernard Debré se défend d'avoir voulu faire un coup de com’. Il se veut lanceur d'alerte et attend maintenant une réaction urgente et forte des autorités.

« Ce que je voudrais d’abord, c’est qu’il y ait une audition parlementaire pour essayer de se renseigner et de voir ce que l’on peut faire, explique Bernard Debré. 90% des échanges se font sur le ‘darknet’, il n’y a que 10% qui se font sur le net officiel. Ça a pris une envergure absolument inimaginable et c’est pour ça qu’il faut l’arrêter »

Et pour l'arrêter, il faut commencer par supprimer le bitcoin, cette monnaie virtuelle utilisée sur le «darknet». Il faut surtout des lois au niveau européen et même mondial, insiste le député. Reste que les génies de l'Internet ont souvent un coup d'avance.

Priorité santé : quelles politiques faut-il mettre en place pour lutter contre la drogue ?

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail