Accéder au contenu principal
France

Le spationaute Thomas Pesquet, «guest star» de la 25e Fête de la science

L'astronaute français Thomas Pesquet, à la Cité des sciences à Paris le 7 octobre 2016.
L'astronaute français Thomas Pesquet, à la Cité des sciences à Paris le 7 octobre 2016. Eric FEFERBERG / AFP
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Préparez votre bec Bunsen, vos pipettes, loupes et télescopes. Ce samedi 8 octobre 2016, et jusqu'au 16 octobre, c'est la Fête de la science en France. Un évènement à destination des plus jeunes, notamment pour leur donner le goût des sciences et de la curiosité. Pour la 25e édition, cette année, le parrain de l'évènement n'est pas le premier venu. il s'agit de Thomas Pesquet, le prochain astronaute français à se rendre dans l'espace. Il doit quitter la Terre le 15 novembre, mais fait escale à Paris en attendant.

Publicité

Thomas Pesquet, « dans sa tenue d'astronaute ! » L'annonce du speaker ne laisse pas la foule indifférente. Accueil de « rockstar » pour l'astronaute à la Cité des sciences et de l'industrie, dans le nord-est de Paris.

Le prochain Français à rejoindre la Station spatiale internationale (ISS) est le parrain de cette 25e Fête de la science. Et pour remplir cet engagement, il a dû faire une pause dans son entraînement à Moscou, à un mois du décollage.

« C'est vrai que là, je devrais être en train de réviser mes procédures, de me mettre au simulateur et de courir sur le tapis roulant. Mais c'est important, ça fait partie de la mission, je pense, que d'être là et d'échanger », confie l'intéressé.

Thomas Pesquet est venu dire que « la science est là pour être au service des gens », « là pour et par les jeunes ». « C'est pour passer ce message-là, notamment aux classes qui vont venir aujourd'hui, que j'ai accepté l'invitation d'être le parrain de la Fête de la science », explique-t-il.

La Fête de la science, c'est pour les plus jeunes l'occasion d'avoir un premier contact avec la démarche scientifique. Comme pour ces élèves que nous croisons d'une classe de CM2, surexcités par leur visite à La Villette.

« Nous, on a réussi à faire voler voler des glaçons ! », confie un jeune garçon. Comment ?, lui demande-t-on. « On a balancé de l'azote liquide par terre ! », développe-t-il, sous les ricanements de ses camarades.

Après, pourquoi les glaçons se mettent-ils à voler quand on met de l'azote liquide ? Pas sûr que ce jeune homme ait bien compris les principes de l'effet Meissner. Qu'à cela ne tienne, il aura l'occasion de réviser : la fête et ses expériences rigolotes, c'est jusqu'au 16 octobre dans toute la France.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.