France

François Hollande se dit «prêt» à un inventaire sur ses engagements

Le président François Hollande à l'Elysée, le 4 octobre 2016.
Le président François Hollande à l'Elysée, le 4 octobre 2016. REUTERS/Philippe Wojazer
Texte par : RFI Suivre
3 mn

François Hollande refuse de s'entretenir avec Vladimir Poutine, en revanche, il ne rechigne pas à parler aux journalistes. L'Obs publiera demain jeudi une longue interview du chef de l'Etat. Elle sera disponible dès ce mercredi 12 octobre sur le site internet de l'hebdomadaire. Un entretien dans lequel tout est dans le titre : « Je suis prêt ».

Publicité

D'après une indiscrétion recueillie par RFI aurpès de ses confrères de L'Obs, il a fallu neuf questions pour que le président s’explique sur la déchéance de nationalité. « Je mesure le trouble que cette initiative a pu créer. La déchéance n’a aucune valeur dissuasive. Je regrette que la gauche l’ait regardée comme une mesure qui pouvait diviser, je regrette que l’opposition en ai fait un objet de surenchère politique », a concédé le chef de l'Etat.

Pas tout à fait un mea culpa donc, le président a visiblement du mal à revenir sur ces quatre mois qui ont fracturé sa majorité. Un moment qui restera, jugent certains de ses ministres en privé, comme une tache sur son quinquennat.

La loi travail, une loi « sociale »

Dans l'entretien, le président se dit donc prêt à un inventaire sur ses engagements mais en ce qui concerne la loi travail, il persiste et signe. Il s'agit selon lui d'une loi « sociale ». Rien à voir surtout, dit-il, avec le programme de la droite, une droite qui est « dans la réaction, la régression ».

Ce président est soulagé de la confrontation à venir, lui qui a vu son mandat souvent réduit au débat interne à son camp au point, en fin de quinquennat, d’en être à répéter, comme pour convaincre, dans cette interview, « je suis de gauche ».

François Hollande est par ailleurs aussi au cœur d'un livre très attendu, intitulé Un président ne devrait pas dire ça, qui sortira également demain en librairie et signé des journalistes d'investigation Gérard Davet et Fabrice Lhomme. L’ouvrage livre les secrets du quinquennat qui s'achève, le président y multiplie les propos chocs sur Nicolas Sarkozy, le voile ou encore l'immigration.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail