France

France: Sanabil, l'association d'aide aux détenus musulmans bientôt dissoute

L'intérieur de la prison de Fresnes et ses filets anti-suicide, le 13 janvier 2015.
L'intérieur de la prison de Fresnes et ses filets anti-suicide, le 13 janvier 2015. AFP Photo / MATTHIEU ALEXANDRE

En France, l’association Sanabil devrait être bientôt interdite parce que jugée proche de l'islamisme radical. Elle vient en aide aux détenus musulmans et serait en lien avec de nombreux jihadistes. Selon le journal Le Parisien, elle fait l'objet d'une procédure d'interdiction.

Publicité

Sanabil existe depuis six ans, elle a pour mission de fournir une aide aux détenus musulmans. Notamment pour qu'ils continuent à exercer leur foi en prison. L'association envoie des livres, ou des nécessaires de prières.

Problème : ses liens avec des islamistes radicaux sont nombreux. En premier lieu, le président de l'association, un homme de 38 ans, figure historique de la mouvance jihadiste française. C’est un proche des deux frères Clain impliqués dans les attentats du 13 novembre à Paris. Lors d'une garde à vue en 2007, l'homme assurait aux policiers ne « jamais avoir incité quelqu'un à commettre un attentat » avant d'ajouter : « Mais quand ça arrive c'est un bien ».

Le trésorier de Sanabil, un certain Leonard est quant à lui fiché S, il serait aujourd’hui en Irak ou en Syrie. L’association est considérée par les autorités comme une plaque tournante de l'islam radical en prison.

Elle apparaît d'ailleurs dans de très nombreuses enquêtes anti-terroristes.
D'où cette procédure d'interdiction intentée par le ministère de l'Intérieur. La dissolution de Sanabil devrait être prononcée à la mi-décembre.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail