France

Financement libyen présumé: Ziad Takieddine mis en examen

Ziad Takieddine lors d'une conférence de presse le 18 octobre 2012 à Paris.
Ziad Takieddine lors d'une conférence de presse le 18 octobre 2012 à Paris. AFP/Medhi Fedouach

Ziad Takieddine a été mis en examen mercredi dans le dossier de l'argent lybien. Après avoir révélé, il y a deux semaines, avoir remis des valises d'argent liquide à Nicolas Sarkozy en 2007, Ziad Takieddine se retrouve donc inculpé de complicité de corruption d'agents publics étrangers et de de détournement de fonds publics en Libye.

Publicité

Il regrette d'être mis en examen, mais il se félicite néanmoins de voir le dossier d'instruction avancer rapidement.

Ziad Takieddine semble surtout heureux d'être à nouveau au centre du jeu. Depuis longtemps, sans toutefois produire de preuves irréfutables, le sulfureux homme d'affaires multiplie les révélations sur un financement occulte de la campagne présidentielle de 2007. Il avait déjà évoqué les largesses de Tripoli, mais n'avait jamais indiqué avoir livré lui même de l'argent.

Cette fois, il affirme avoir remis trois mallettes contenants 5 millions d'euros au total, à Nicolas Sarkozy et à son collaborateur Claude Guéant. De l'argent offert par le guide Mouammar Kadhafi, une affaire de corruption et une histoire de financement de campagne politique martèle-t-il. Il indique aussi qu'à cette époque il pensait remettre les fonds en vertu d'accords prévoyant la formation d'agents du renseignement libyen par la France.

Nicolas Sarkozy et Claude Guéant ont démenti formellement les faits allégués. Mais l'intermédiaire franco-libanais leur voue visiblement une haine tenace. Nicolas Sarkozy peut revenir, il doit être éradiqué de la scène publique française a ainsi déclaré Ziad Takieddine.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail