Accéder au contenu principal
France/Immigration

France: les demandes d'asile en hausse de 10% en 2016

Le camp de migrants de Grande-Synthe, dans le nord de la France, le 8 mars 2016.
Le camp de migrants de Grande-Synthe, dans le nord de la France, le 8 mars 2016. DENIS CHARLET / AFP
Texte par : Victoire Faure
3 mn

Selon le journal Le Figaro, 88 000 demandes d’asile ont été déposées en 2016. Une augmentation de 10% par rapport à l’année dernière; des chiffres qui restent toutefois bien inférieurs à ceux de l'Allemagne.

Publicité

La hausse des demandes d’asile enregistrées en France depuis le second semestre de 2015 se confirme, selon le quotidien Le Figaro : 88 000 dossiers ont été déposés cette année. En un an, cela représente une augmentation de 10%, + 60% en ce qui concerne les territoires d’outre-mer.

En septembre déjà, le ministre de l’Intérieur de l'époque, Bernard Cazeneuve indiquait que, tous les mois, 7 000 personnes entraient dans une procédure de demande d’asile. Ces chiffres restent, toutefois, bien inférieurs à ceux de l’Allemagne. Outre-Rhin, 1 090 000 personnes ont demandé l’asile en 2015 selon des sources gouvernementales. Selon le quotidien, les demandeurs d’asile en France sont majoritairement de nationalités afghane et soudanaise.

Un quart des demandeurs d’asile réorientés vers le premier pays d’accueil

La procédure européenne issue du règlement « Dublin » prévoit que c’est dans le premier pays où sont relevées les empreintes des réfugiés que doit se faire la demande d’asile. Pourtant, 25% sont effectivement réorientés majoritairement vers l’Italie et la Grèce.

Depuis novembre 2015, les capacités d'accueil se sont accrues en France. Pour faire face à la hausse des demandes, Bernard Cazeneuve demandait aux préfets, il y a quelques mois, l’ouverture de nouvelles places d’hébergement. En 2017, près de 2 000 places en centre d’accueil pour demandeurs d’asile (CADA) doivent être créées, ainsi que 10 000 places supplémentaires d’hébergement d’urgence, dans le cadre d’un appel d’offres national.

Le Conseil d’Etat enjoint le gouvernement d’augmenter l’allocation pour demandeur d’asile

Durant la période qui court, entre le dépôt de la demande d'asile et la réponse effective, les demandeurs d'asile bénéficient d’une allocation, fixée à 6,80 euros par jour et par personne auxquels s’ajoute la somme de 4,20 euros pour ceux qui ne sont pas logés au sein d’hébergements dédiés. Mais le 23 décembre dernier, le Conseil d’Etat, jugeant cette somme dérisoire, a donné au gouvernement deux mois pour l’augmenter.

« Le Conseil d'Etat juge que le montant additionnel de l'allocation, qui est versée aux seuls demandeurs d'asile à qui aucune solution d'hébergement n'est proposée, est manifestement insuffisant pour permettre à ces demandeurs de disposer d'un logement », peut-on lire dans son communiqué. En 2016, 50 579 personnes ont bénéficié de l’allocation aux demandeurs d’asile, soit une facture de 77,5 millions d'euros pour l'Etat. Depuis janvier 2015, on estime qu’un million de migrants sont entrés sur le territoire de l’Union européenne.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.