Accéder au contenu principal
France / Front national

Présidentielle 2017: le FN va recevoir six millions d'euros de Jean-Marie Le Pen

Le micro-parti de Jean-Marie Le Pen, le Cotelec, va fournir 6 millions d'euros au Front national.
Le micro-parti de Jean-Marie Le Pen, le Cotelec, va fournir 6 millions d'euros au Front national. REUTERS/Christian Hartmann
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Les discussions auront duré plusieurs mois. Marine Le Pen va emprunter six millions d'euros à son père pour financer sa campagne présidentielle de 2017. Le Front national (FN) confirme ainsi une information du journal Le Parisien.

Publicité

L'enjeu politique aura finalement prévalu sur les affaires de famille. Alors que Jean-Marie Le Pen et Marine Le Pen entretiennent des relations par tribunaux interposés, la candidate du Front national va pouvoir compter sur l'argent du père.

Le micro-parti du fondateur du parti d'extrême droite, la Cotelec, va fournir ces 6 millions d'euros à celle qui fait tout pour montrer sa volonté de s'éloigner de lui.

Argent russe

Au Front national, le trésorier Wallerand de Saint-Just affirme que le parti préférerait se passer de ce donateur un peu encombrant. Mais il n'a pas le choix, car il n'a toujours pas trouvé de quoi financer sa campagne électorale pour l'élection présidentielle de 2017, évaluée à 12 millions d'euros.

Ce qui faisait dire au secrétaire général du FN Nicolas Bay il y a quelques jours que les banques françaises ne jouaient pas le jeu de la démocratie. Au point d'aller chercher l'argent ailleurs ?

La semaine dernière, Le Canard enchaîné affirmait que le parti négociait un prêt de 28 millions d'euros en Russie. Ces informations ont été démenties par son trésorier. Le FN s'était pourtant déjà financé en Russie à hauteur de 9 millions d'euros en 2014.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.