Accéder au contenu principal
France

Primaire à gauche: la campagne de Valls contre Hamon critiquée

Manuel Valls a appelé dimanche soir les électeurs à faire le choix au second tour entre «la défaite assurée» s'ils désignent Benoît Hamon et «la victoire possible» à la présidentielle.
Manuel Valls a appelé dimanche soir les électeurs à faire le choix au second tour entre «la défaite assurée» s'ils désignent Benoît Hamon et «la victoire possible» à la présidentielle. REUTERS/Charles Platiau
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Pour espérer refaire son retard au second tour de la primaire, qui se tiendra dimanche 29 janvier, Manuel Valls s'est lancé dans une campagne dure contre Benoît Hamon. Une campagne qui ne fait pas totalement l’unanimité dans son camp.

Publicité

« Maintenant, il faut faire le choix entre les valeurs républicaines et le communautarisme. » Le message sur les réseaux sociaux est de l’ex-chef de cabinet de Manuel Valls à Matignon, il sonne comme un résumé de la ligne dure de Manuel Valls dans cet entre-deux tours.

Manuel Valls a tiré dimanche soir à boulets rouges sur son adversaire et son programme, dit-il, « qui ne peut que générer plus d’impôts et ruine du budget de l'Etat ».

Cogner d’accord, dit-on dans son équipe, mais certains plaident pour davantage de propositions sociales, c’est comme ça, disent-ils, que les abstentionnistes du premier tour se déplaceront et puis tout miser sur l’autorité et le régalien, c’est aussi prendre un risque, dit-on  : braquer un peu plus une partie de l’électorat de gauche.

La tactique Valls est contre-productive, s’amuse-t-on déjà autour de Benoît Hamon. C’est à lui qu’il fait du mal. Chez le candidat arrivé en tête on préfère s’afficher serein. On va continuer à faire oeuvre de pédagogie, disent ses amis. Serein, peut être pas tant que ça, Benoît Hamon ne fera pas de déplacements, uniquement quelques interviews avant le débat mercredi. Et puis près le ralliement de Martine Aubry, les proches du candidat croisent les doigts pour un autre renfort, celui de Christiane Taubira.

→ A (re) lire : Second tour de la primaire à gauche: le PS à la croisée des chemins

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.