Accéder au contenu principal
Santé

Médicament contre le cancer: une enquête ouverte après la mort de cinq patientes

Censé lutter contre le cancer, le Docetaxel est distribué depuis dix ans sous sa version générique par les médecins.
Censé lutter contre le cancer, le Docetaxel est distribué depuis dix ans sous sa version générique par les médecins. Getty Images / Mark Gibson
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Utilisé dans les traitements du cancer, le Docetaxel est surtout utilisé en générique. Ces copies du médicament issues des laboratoires Accord n'avaient jusqu'ici jamais provoqué d'accidents. Mais en moins d'un an, cinq patientes traitées au Docetaxel sont décédées. Une enquête a été ouverte.

Publicité

Comme à chaque fois en termes de médicament, avant de crier à l'erreur médicale ou au produit poison, l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et l'Institut du cancer prennent le temps d'interroger les médecins et de croiser toutes les informations. Ceci afin d'évaluer la balance bénéfices-risques.

Depuis dix ans, les médecins donnent à leurs malades une version générique du Docetaxel, c'est-à-dire une copie à un prix moindre. Sur cette période, le médicament s'est toujours montré efficace.

Effets secondaires inédits

L'enquête a déjà montré qu'il n'y avait aucun défaut de fabrication, pas plus que d'erreur humaine de dosage. Le ministère de la Santé n'a pas pour le moment retiré le Docetaxel du marché.

Ce médicament traite plusieurs cancers : celui du sein, du poumon, de la prostate, de la gorge et de la bouche. En dix ans, il n'y a apparemment jamais eu d'accidents mortels. Mais certains cancérologues parisiens le reconnaissent : ces derniers mois, on a constaté des effets secondaires jamais vus auparavant.

Les cinq morts enregistrées entre l'été dernier et ce mois de février sur l'ensemble du territoire concernent des femmes entre 45 et 73 ans, atteintes du cancer du sein. Elles sont toutes décédées d'un même choc septique, d'une inflammation de l'intestin grêle ou du côlon. Le 28 mars prochain, l'ANSM rendra ses conclusions sur ces cinq décès.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.