France

Présidentielle française: Macron dans le sud-ouest, sur le thème de la ruralité

Le candidat à la présidence Emmanuel Macron, le 21 février dernier à Londres.
Le candidat à la présidence Emmanuel Macron, le 21 février dernier à Londres. REUTERS/Toby Melville
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Quelques heures après avoir dévoilé son programme économique, Emmanuel Macron s'est rendu dans le sud-ouest de la France. Après une visite de la cité médiévale de Rocamadour, le candidat d'En Marche ! a fait un discours dans le village de Souillac, devant 500 personnes attentives.

Publicité

Avec notre envoyé spécial à Souillac,  Anthony Lattier

Devant le palais des congrès de Souillac, une trentaine de personnes interpellent Emmanuel Macron. Comme à son habitude, l'ancien ministre de l'Economie va au contact. Il est question de ruralité.

« L’Etat doit reprendre la main »

La ruralité, c’est justement de cela que le candidat est venu parler : « C’est ce visage que j’ai vu tout à l’heure à Rocamadour et que je connais dans le Lot, c’est cette ruralité fière d’elle-même, conquérante », lance-t-il dans son discours.

Emmanuel Macron veut que les services publics soient davantage présents. Il souhaite allouer une partie des 50 milliards d’euros de son plan d’investissements au développement des réseaux mobiles et internet.

« Il faut le constater, les opérateurs ne veulent pas déployer dans les territoires isolés. Donc, l’Etat doit reprendre la main », estime le fondateur du mouvement En marche !

« Quand vous vous levez le matin... »

Emmanuel Macron en profite pour répliquer à ceux qui critiquent son programme économique jugé trop libéral, trop de droite par certains, trop « tiède » par d'autres.

« Je pense que toutes et tous, quand vous vous levez le matin, vous ne vous demandez pas si la rénovation qui est faite dans les rues de Rocamadour est de gauche ou de droite, si la fermeture ou l’ouverture de telle ou telle école ou maternité est de gauche ou de droite et si à la fin de la journée, la transformation du pays sera de gauche ou de droite. »

Quelques « selfies » et puis s’en va. Emmanuel Macron se rend ce samedi en Corrèze, sur les terres de celui à qui il doit sa fulgurante carrière politique : le président François Hollande.

→ À relire : Emmanuel Macron chiffre son programme présidentiel

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail