Accéder au contenu principal
France / Santé et médecine

Excision: lancement d’une campagne nationale de prévention

Soixante mille femmes excisées vivent en France. Selon l'Unicef, 30 millions de jeunes filles pourraient l’être ces dix prochaines années dans le monde.
Soixante mille femmes excisées vivent en France. Selon l'Unicef, 30 millions de jeunes filles pourraient l’être ces dix prochaines années dans le monde. unicef.fr
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Un mois après la journée mondiale contre l’excision, nouveau coup de projecteur sur cette pratique ancestrale. L’association « Excision, parlons-en » vient de lancer ce vendredi 3 mars l'opération « Alerte excision ». Une campagne de prévention avec une vidéo et un site internet avant tout destinés aux adolescentes et aux adolescents.

Publicité

« Ils te prennent quelque chose qui t’appartient, qui n’est pas à quelqu’un d’autre, qu’on n’a pas le droit de toucher parce que c’est ton corps.»

Elles pensaient partir en vacances dans le pays d'origine de leurs parents, mais c'est l'enfer qu'elles ont vécu. Et pour la première fois, c'est à elles qu'a décidé de s'adresser l'association « Excision, parlons-en ».

Victimes, médecins et associations unissent leurs voix le temps d'un clip pour mettre en lumière ces mutilations sexuelles féminines :

« L’excision, c’est un crime qui touche la femme dans toutes ses composantes et beaucoup plus qu’on ne le dit. » « Il s’agit vraiment d’une violence faite aux femmes, aux petites filles, à celles que vous pouvez rencontrer dans le métro, dans la rue... » « Dans notre pays, on n’en parle pas. Tu n’as pas droit de parler de l’excision. » « C’est d’extrême actualité. On n’en a pas fini avec l’excision. »

La vidéo tourne en boucle sur les réseaux sociaux. Un site internet (www.alerte-excision.org) a aussi été créé pour informer les 12-18 ans, le seul moyen de parler aux jeunes, pour Moïra Sauvage, présidente de « Excision, parlons-en » : « Il y a un manque d’information puisque l’excision bien sûr c’est complètement tabou. On n’en parle pas et beaucoup d'enfants, beaucoup de jeunes sont encore très ignorants. Le message c'est : « ton corps est à toi, on n’a pas le droit d’y toucher ».

Soixante mille femmes excisées vivent en France. Selon l'Unicef, 30 millions de jeunes filles pourraient l’être ces dix prochaines années dans le monde.

[Infographie] En 2017, toujours 200 millions de femmes victimes d'excision

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.