France / Espace

Espace: les astronautes Pesquet et Novitski ont atterri au Kazakhstan

«Tenir ce téléphone, c'est la chose la plus difficile que j'ai faite depuis 6 mois», a dit, au téléphone, Thomas Pesquet  au président Emmanuel Macron, après son atterissage.
«Tenir ce téléphone, c'est la chose la plus difficile que j'ai faite depuis 6 mois», a dit, au téléphone, Thomas Pesquet au président Emmanuel Macron, après son atterissage. REUTERS/Shamil Zhumatov

Les astronautes français et russe, Thomas Pesquet et Oleg Novitski, ont atterri, ce vendredi 2 juin 2017, à 16h10, heure de Paris, dans la steppe kazakhe. L'équipage est en pleine forme, même si le choc avec la Terre a été un peu plus violent que prévu, à cause du vent.

Publicité

Après 196 jours passés dans l'espace, l'astronaute français Thomas Pesquet et son collègue russe Oleg Novitski se sont posés au Kazakhstan, à l'heure prévue. L'atterrissage s'est bien passé, malgré le vent qui a pu rendre le choc avec la Terre un peu plus violent.

L’astronaute français a retrouvé son épouse, au téléphone, à sa sortie de la capsule Soyouz, puis il a échangé avec le président français Emmanuel Macron, qui a suivi l’atterrissage depuis le siège parisien du Cnes : « tenir ce téléphone, c’est la chose la plus difficile que j’ai faite depuis six mois », a confié Thomas Pesquet au président. Les deux hommes se rencontreront le 19 juin, après la remise en forme de l’astronaute.

Dans quelques heures, Thomas Pesquet va rejoindre, par hélicoptère, le centre européen des astronautes à Cologne pour une batterie de tests et une première nuit de réadaptation. Le module Soyouz à bord duquel Thomas Pesquet et Oleg Novitski ont rejoint la Terre a traversé des températures de 1 600°C et les deux astronautes doivent se réhabituer aux conditions terrestres. Les premières heures, notamment, ils marchent en titubant.

Le dixième français à être allé dans l'espace

Thomas Pesquet, 39 ans, est le dixième Français à être allé dans l'espace pour y mener une soixantaine d'expériences, quelques sorties dans l'espace, mais surtout des opérations de maintenance, comme... la réparation des toilettes de l'ISS. Il est aujourd'hui le Français à être resté le plus longtemps dans l'espace.

« La mission de Thomas est un grand succès», a déclaré le responsable de la mission, Sébastien Barde, parlant d'un lien «magique avec cet astronaute ». « Non seulement le programme initial a été fait mais aussi le plan de réserve », a-t-il ajouté.

Thomas Pesquet « a permis au grand public de devenir acteur de la mission », « il a travaillé de façon remarquable », en communiquant sur les réseaux sociaux, assure de son côté Jean-Yves Le Gall, président du Cnes.

Le commandant de bord du Soyouz, Oleg Novitski, 45 ans, est pour sa part un ancien pilote de l'armée de l'air russe, père de deux petites filles. Il avait déjà passé cinq mois sur l'ISS en 2012 et 2013. Il a cette fois effectué une cinquantaine d'expériences scientifiques pour l'agence spatiale russe Roskosmos.

(Avec AFP)

Atterrissage au Kazakhstan de Thomas Pesquet et Oleg Novitski
Atterrissage au Kazakhstan de Thomas Pesquet et Oleg Novitski Capture d'écran tweet ESA

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail