France

France: au Bourget, Edouard Philippe confirme une hausse du budget de la Défense

Le Premier ministre Edouard Philippe à bord du Rafale de Dassault Aviation, ce vendredi 23 juin 2017, au salon du Bourget.
Le Premier ministre Edouard Philippe à bord du Rafale de Dassault Aviation, ce vendredi 23 juin 2017, au salon du Bourget. REUTERS/Pascal Rossignol

Le Premier ministre français Edouard Philippe a ouvert ce vendredi 23 juin au matin les journées grand public du salon du Bourget. Après avoir longuement visité les stands des industriels européens de l'aéronautique ainsi que du ministère français de la Défense, Edouard Philippe a rappelé ses priorités pour le secteur : un budget des armées en hausse et une priorité à l'achat de matériel et de services européens dans le spatial.

Publicité

Le Premier ministre Edouard Philippe a promis ce vendredi au Salon du Bourget que le gouvernement maintiendrait l'objectif fixé par Emmanuel Macron de consacrer 2% du PIB au budget de la Défense d'ici à 2025, malgré les contraintes budgétaires.

« C'est un engagement fort du président de la République, il sera évidemment tenu », a-t-il déclaré sans donner plus de détails sur le calendrier ni l'application de cet objectif. « Dans un monde aussi instable, où s'accumulent les dangers, les Français ne comprendraient pas que nous ne fassions pas cet effort pour leur sécurité », a-t-il dit.

Je confirme que la France augmentera de façon significative son effort en faveur de la Défense pour atteindre 2% du PIB en 2025

Edouard Philippe confirme la promesse d'Emmanuel Macron sur le budget de la Défense

Le Premier ministre a également assuré qu’1,9 milliard d'euros seraient attribués au secteur aéronautique durant les cinq prochaines années dans le cadre du Programme d'investissements d'avenir (PIA). Des instances de concertation des secteurs aéronautique et spatial seront également réunies « avant la fin de l'année » pour « définir une stratégie commune, forte, ambitieuse, et souder encore plus l'équipe de France de l'aéronautique et du spatial », a-t-il encore affirmé.

Comme Emmanuel Macron lundi, le Premier ministre a aussi rencontré le spationaute français Thomas Pesquet, qui lui a offert une photo encadrée de la station spatiale internationale, dont il est revenu il y a trois semaines.

(Avec AFP)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail