France / Politique française

Accord financier entre LR et le camp Fillon sur le partage des dons

Pour Bruno Retailleau, qui dirige désormais le micro-parti FR, il est normal que sa formation puisse conserver une partie de l'argent récolté lors de la présidentielle de mai dernier
Pour Bruno Retailleau, qui dirige désormais le micro-parti FR, il est normal que sa formation puisse conserver une partie de l'argent récolté lors de la présidentielle de mai dernier AFP PHOTO / Jean-François Monier
Texte par : RFI Suivre
2 mn

C'est la fin d'un désaccord entre le parti Les Républicains et Force républicaine, le micro-parti de François Fillon. Cette dernière structure avait en réserve 1,9 million d'euros de dons. Une somme récoltée durant la campagne présidentielle que le micro-parti voulait garder pour lui au grand dam des Républicains. Mais finalement, après d'âpres négociations, un accord financier a été trouvé entre les deux structures.

Publicité

Sur les 1,9 million restant glanés par Force républicaine durant la campagne, l’accord prévoit le versement de 1 million d’euros au parti Les Républicains.

Une somme juste selon Daniel Fasquelle, trésorier du parti LR.

« C’est un accord qui est satisfaisant dans la mesure où j’avais estimé le manque à gagner pour Les Républicains pendant la campagne de la présidentielle de par le fait que d’autres que nous faisaient appel aux dons à environ hauteur de 1 million d’euros. C’est ce manque à gagner qui est compensé à la suite de cet accord. »

Force républicaine pourra conserver les 900 000 euros restants. De l'argent qui aidera le micro-parti à continuer ses activités l’année prochaine malgré le retrait de François Fillon.

Sur RTL, Bruno Retailleau, qui dirige désormais le micro-parti, explique qu’il est normal que sa formation puisse conserver une partie de l'argent récolté.

« Il y a des Français et des Françaises qui ont donné à François Fillon ce qu’ils n’auraient jamais donné à LR. Ce que je souhaite, est que Force républicaine reste alliée à LR, mais surtout je veux que Force républicaine apporte à la droite les moyens de sa reconstruction. Je pense qu’avant de gagner dans les urnes, il faut gagner dans les têtes. »

Force républicaine entend donc peser à l'avenir au sein des Républicains. La petite formation élira d'ailleurs son président en mois d'octobre, un mois avant Les Républicains.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail